Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Maserati est écolo, il fera plus de puissance avec moins d'essence

Dim 05/07/2020   —   La pré-chambre de combustion.
moteur Maserati NettunoMaserati travaille à un futur modèle électrique, mais il ne peut oublier ses clients traditionnels, qui sont des amoureux de belles mécaniques. Voici alors le nouveau moteur de la MC20 super sportive qu'il présentera cet automne. C'est un V6 à 90° de 3 litres, à double turbo. On pense toujours qu'un V avec un angle de 90° n'est pas l'idéal pour un V6, un angle de 60° est naturellement mieux équilibré, mais le précedent V6 de la marque (celui de la Biturbo des années 1980) avait déjà cette caractéristique, alors Maserati persévère. Les progrès de la mécanique font aussi que ces considérations sont moins importantes aujourd'hui. Avec des pistons de 88 mm de diamètre qui ont une course de 82 mm, ce moteur, qui est baptisé Nettuno (Neptune*), délivre une puissance de 630 ch à 7500 tr/mn (limiteur de régime à 8000 tr/mn), avec un couple de 730 nm à 3000 tr/mn. C'est grâce à une double alimentation, directe (à une pression jusqu'à 350 bars) et indirecte, et première pour une voiture de série (enfin, petite série), avec un allumage potentiellement avec une pré-chambre active.
moteur Maserati NettunoC'est, il nous semble, une technologie que Mercedes a été le premier à employer, en Formule 1, en 2015. L'idée est qu'au lieu d'injecter le mélange air-essence dans le cylindre et de l'allumer avec la bougie, on injecte d'abord une petite quantité de carburant dans une pré-chambre de combustion, qu'on l'enflamme avec une bougie dédiée, avant d'envoyer ce carburant enflammé dans le cylindre, où il retrouve le mélange air-essence injecté et allumé traditionnellement, et qu'il aide à brûler plus rapidement, et plus complètement. Selon les réglages effectués par le motoriste, il est possible de faire fonctionner le moteur en excès d'air (plus de 15 unités d'air pour une d'essence), donc en mélange pauvre, pour une moindre consommation, mais l'excellence de la combustion fait que ce n'est pas un souci, et du même fait, les gaz d'échappement sont particulièrement pauvres en NOx, ce qui simplifie la dépollution. Bon, bien sûr, ces atouts ne seront probablement pas ceux que Maserati mettra en avant pour ses autos. L'allumage dans la pré-chambre de combustion ne serait d'ailleurs pas permanent. Il fonctionnerait seulement aux plus hauts régimes. Mais si un constructeur décidait d'exploiter la technologie de la pré-chambre de combustion pour des gains écologiques, on aurait une belle surprise.

*On rappelle que le sigle de Maserait représente un trident.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Ferrari-Maserati ; technologie ; hautes-performances