Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Avec son V12, Gordon Murray prouve que le moteur essence a encore du potentiel

Dim 26/07/2020   —   Qu'il vive !
Moteur V12 de Gordon MurrayIls sont nombreux ceux qui considèrent qu'un moteur électrique est supérieur à un moteur essence. Plus compact, plus léger, plus simple, c'est vrai que la machine électrique a de solides atouts. Mais pour sa prochaine supercar, la T50, Gordon Murray, le fantastique ingénieur (!), annonce des chiffres époustouflants. Un V12 de 4 litres, sans turbo ni aucune forme de suralimentation, d'une puissance de 663 ch à 11500 tr/mn, avec un couple de 467 Nm à 9000 tr/mn. C'est un régime moteur digne d'une machine électrique, ou d'une moto très sportive. Le limiteur de régime sera à 12100 tr/mn. C'est du jamais vu sur une voiture de série, et encore moins sur un moteur de cette cylindrée. Mais en dépit de cette puissance impressionnante, ce moteur complet ne pèse que 178 kg. Il n'est pas certain qu'on sache faire une machine électrique aussi puissante, aussi légère. L'électrique aurait cependant l'atout d'avoir beaucoup plus de couple. Mais ce n'est pas tout.
Moteur V12 de Gordon MurrayUne caractéristique intéressante des moteurs électriques est d'avoir très peu d'inertie. Concrètement, ils peuvent monter très vite en régime. Bien plus rapidement qu'un moteur thermique... Jusqu'à ce qu'apparaisse le V12 de Gordon Murray. Ce moteur est en effet capable de monter en régime à la vitesse de 28400 tours par seconde. C'est dire que l'auto arrêté, moteur au ralenti, si on enfonce l'accélérateur, le moteur passera de son régime de ralenti, à son régime maximal de 12100 tr/mn, en 3 dixièmes de seconde. C'est là aussi du jamais vu !!!

Alors ne l'abandonnons pas. Avec de l'alcool ou de l'essence synthétique, le moteur à combustion interne a encore du potentiel, et une belle marge de progression devant lui.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : autres-marques-artisans ; technologie ; hautes-performances