Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Malus au poids, en 2022 et pour les occasions aussi

Mer 28/10/2020   —   Avant les électriques ?
Bentley Bentayga SpeedLe projet a assurément été présenté trop tard. L'idée d'un malus au poids était certes dans les cartons depuis des mois, des années même, mais la mettre en oeuvre en moins de 3 mois était une gageure. L'administration française n'a jamais été réputée pour sa rapidité... L'entrée en vigueur du nouveau malus au poids serait donc repoussé au 1er janvier 2022. Et puisqu'on a plus de temps pour le mettre en place, il devient possible d'en élargir l'assiette, et il ne serait plus donc limité aux seules voitures neuves, mais applicable aussi aux voitures d'occasion importées. Mais pas aux voitures d'occasion, le malus au poids est une taxe unique, payable à la première mise en circulation en France d'une voiture particulière.

Son montant est de 10 € par kg supplémentaire au-delà de 1800 kg. Plafonné à 10 000 €. La Bentley ci-dessus serait donc assujettti à un malus de quelques 6830 €. Si elle a été précedemment été immatriculée à l'étranger, son malus sera réduit de 10 % par année. Les voitures agées de plus de 10 ans en seront donc exemptées, tout comme les électriques et hybrides rechargeables. Il y aura aussi un abattement pour les familles nombreuses qui achètent une auto ayant plus de 5 places. On se gardera pourtant de prendre tout cela pour argent comptant. Le projet doit encore être débattu à l'assemblée nationale, et d'ici 2022, ce gouvernement a déjà montré qu'il pouvait facilement changer d'avis. La seule certitude est que la fiscalité automobile va augmenter, et qu'au vu des effets économiques de la pandémie sur les finances publiques, qui s'aggravent de jour en jour, l'extension de ce malus au poids aux électriques ne sera assurément pas longtemps un tabou.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; bonus-malus-prime-taxe