Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

DS9, la réussite derrière l'échec

Jeu 26/11/2020   —   A savourer sans trop réfléchir.
DS9Le paysage automobile français a une nouvelle reine. Une belle grande limousine, la DS9. Elle reçoit des motorisations puissantes, de 225 à 360 ch, elle a une calandre impressionnante, et des lignes élégantes. Il y aurait tout pour se réjouir, si ce n'est ce vilain détail (!) que la DS9 ne sera pas fabriquée en France, mais importée de Chine, où elle est fabriquée dans une usine de Shenzhen.
DS9Il y a une certaine logique dans ce choix, il tient à ce que dans ce pays bien plus grand, la clientèle est plus nombreuse. Il se vendra plus de ce modèle en Chine qu'en France. Produire au plus près des consommateurs a assurément du sens, mais quand la Chine est encore considérée par beaucoup comme un pays émergent, alors que la France est classée comme un pays riche, il y a quelque chose qui cloche. On se souvient aussi qu'il y a 15 ans, le plan de Renault était de ne pas vendre de Dacia en France, parce que c'était une auto conçue pour les pays émergents. Mais Dacia se vend très bien dans l'hexagone, alors que les perspectives de vente de la DS9 y sont limitées. Sans doute qu'il y a des pays en croissance, et d'autres qui ne le sont pas. La France aurait-elle raté quelque chose ? Chacun en tirera ses propres conclusions...
DS9Grande au dehors avec une longueur de 4,93 m, reposant sur un empattement long de 2,90 m, la DS9 propose aussi une très vaste habitabilité, avec notamment beaucoup de place pour les jambes des passagers arrière. Ceci est pensé pour les chinois, où on attend qu'une part susbtantielle de la clientèle prenne les services d'un chauffeur.
DS9Pour la motorisation, il y aura au lancement un choix de 3 options. Aucun diesel, mais un 1600 turbo-essence de 225 ch, associé à une boite automatique à 8 rapports. Enfin, 2 groupes propulseurs hybrides rechargeables E-TENSE. L'un de 225 ch, on le connait déjà sur les Peugeot 3008 et 508, et l'autre de 360 ch, c'est celui de la nouvelle 508 PSE. La première a une autonomie en mode électrique de 48 km, ce qui paraît convenable, surtout qu'on imagine que les clients seront plus attentifs à la finition. C'est là en effet que DS doit montrer sa différence, et il y aura pour cela 2 niveaux. Performance Line, et Rivoli.
DS9Les tarifs ont été révélés, la DS9 est disponible à la commande. Avec le moteur 225 ch de base, ils sont de 47 700 € avec la finition Performance Line, et de 51 700 € en finition Rivoli. Avec la motorisation E-TENSE 225 ch, les prix sont de 54 000 et 56 900 €, et enfin de 65 500 € et 68 400 € pour l'E-TENSE transmission intégrale 360 ch.
DS9S'agissant de la plus belle voiture de marque française, la clientèle naturelle aurait dû être celle du chef de l'état, et des autres élus de la nation, mais la fabrication en Chine empêche cela (du moins, on l'espère !). On imagine pourtant que des automobilistes passeront outre le lieu de fabrication, pour ne considérer que le produit, à savoir une voiture qui ne manque pas d'arguments.
DS9

Rubrique(s) et mot(s)-clé : DS ; voiture-hybride-rechargeable