Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Toujours pas d'hybride sur le nouveau Nissan Qashqai

Sam 16/01/2021   —   Il y aura beaucoup mieux !
Nissan QashqaiNissan s'apprête à lancer une nouvelle génération de son Qashqai, son SUV familial. Promis à un grand succès, ce modèle sera le premier en Europe à recevoir la fantastique technologie e-Power, soit une propulsion électrique presque sans batterie, avec génératrice embarquée. Ce Qashqai sera une vraie voiture électrique, sa propulsion est 100 % électrique mais avec une toute petite batterie, son autonomie n'est que de quelques kilomètres. C'est un moteur essence qui recharge la batterie en permanence, et permet à l'auto d'avoir la polyvalence d'une essence, avec la douceur de propulsion d'une électrique. Le nouveau Qashqai promet aussi une très belle instrumentation, totalement digitale (ci-dessous).
Nissan QashqaiA côté de cette motorisation de pointe, le nouveau Qashqai fera une croix sur le diesel, mais sera aussi disponible avec des motorisations essence conventionnelles, non hybrides. Enfin... Nissan dit qu'elles le sont. Il vient de publier un communiqué de presse pour le dire. Mais pas à nos yeux. De l'avis de tous, le vrai système hybride, celui qui fait référence dans toute l'industrie, est le système de Toyota. Mais parce qu'il est cher et complexe, les constructeurs ont développé d'autres systèmes, plus simples. L'un d'eux est l'hybride 48 Volts, avec entraînement par courroie. C'est moins bien, beaucoup moins bien même, mais dans une auto légère, comme par exemple la Ford Puma, c'est néanmoins effectif. Mais sur une voiture plus imposante, comme par exemple une BMW série 5, l'appellation hybride n'est pas méritée. BMW l'a bien compris. Un système hybride 48 Volts est standard sur la série 5 (comme sur presque toutes les BMW, d'ailleurs), mais parce que son efficacité est modeste, BMW n'emploie pas le mot hybride pour le désigner.

Nissan si, alors que son système est 4 fois moins bien, en seulement 12 Volts. L'efficacité du système ne peut qu'être très, très faible. Nissan le reconnait d'ailleurs, en précisant que le couple additionnel offert par le moteur électrique n'est que de 6 Nm. On imagine le poids d'un Qashqai avec une famille à bord, le surcroît de couple sera imperceptible... Alors, on présentera nos excuses à Nissan, mais à MoteurNature, on ne peut retenir l'appellation hybride pour qualifier la motorisation essence du Qashqai.


Laurent J. Masson



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Nissan ; essence-diesel