Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Les suisses disent NON à l'écologie punitive

Lun 14/06/2021   —   Pas d'essence plus chère !
Référendum sur le CO2 en Suisse On dit souvent que la Suisse est un modèle de démocratie, parce que ce pays demande souvent son avis au peuple. C'est ce qu'elle vient de faire le week-end passé. Le mot référendum est alors inapproprié en Suisse, trop cérémonieux. On parle de votation, et les jours où il y en a, il y en a toujours plusieurs. Il y en avait 5 le 13 juin. Trois étaient relatifs à l'écologie. Il y avait une initiative populaire « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse », une autre « Pour une eau potable propre et une alimentation saine – Pas de subventions pour l’utilisation de pesticides et l’utilisation d’antibiotiques à titre prophylactique », et une troisième sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre (loi sur le CO2). On peut trouver des vidéos explicatives sur ces votations sur le site du Conseil Fédéral, nous insérons ci-dessous la vidéo relative à la loi sur le CO2.
Les résultats sont sans appel, et il faut l'écrire clairement, ils sont une grosse claque pour tous les écologistes radicaux. Dans les 3 votations, il y a eu une majorité de non. Dans celle sur le CO2, qui allait entrainer une hausse du prix de l'essence, et une taxe sur les billets d'avion, les non l'emportent à 51,59 %, contre 48,41 % de oui (résultats officiels). Bon. C'est net. Et cela signifie que les écologistes vont devoir apprendre le pragmatisme. Heureusement pour nous, nous le sommes à MoteurNature en ayant par exemple toujours écrit que, pour les automobilistes qui font régulièrement de longs voyages autoroutiers, le diesel reste pertinent.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; ecologie