Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

L'étape de la fin définitive mondiale de l'essence avec plomb

Mer 01/09/2021   —   On attend la suite.
pompe à essenceCe sera peut-être une surprise pour les automobilistes français, mais le super plombé, l'essence avec plomb, existait toujours. Bien sûr plus en France. L'hexagone n'avait pas été en retard pour une fois. L'essence plombée avait été interdite aux Etats-Unis en 1996, et en Afghanistan comme en Corée du Nord, elle avait disparu en 2016. Il ne restait qu'un pays dans le monde où on pouvait encore trouver du super plombé, c'était... L'Algérie. Ce pays a épuisé ses stocks le mois dernier, c'est donc fini, il n'y en a plus, et plus aucune raffinerie n'en fabrique. On remarquera aussi qu'en France, la désignation du carburant par la caractéristique sans plomb n'est même plus employé. On dit 95-E10.

On retiendra que la disparition du plomb, polluant atmosphérique notoire, mais qui était utile à la lubrification, est un bon exemple de collaboration internationale, et qu'on en attend d'autres. La suite la plus attendue est probablement la quasi-disparition du soufre. Les carburants automobile vendus en Europe et aux Etats-Unis sont très bien désoufrés depuis plusieurs années, mais il subsiste encore de nombreux pays, particulièrement en Afrique, où l'essence présente encore une teneur en soufre bien trop élevée. La réduire est plus difficile que faire disparaître le plomb, car si ce dernier était un additif, le soufre est présent naturellement dans le pétrole, il faut qu'il y ait un lourd processus de désulfuration à la raffinerie. Cela prendra probablement un peu plus de temps que pour enlever le plomb. On pensera aussi au fuel lourd, utilisé par les grands navires, qui contient lui aussi une forte teneur en soufre.

La lutte contre la pollution atmosphérique demande encore de nombreux efforts...



Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; politique-transport_monde ; ecologie