Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Fin prématurée des Citroën Berlingo et SpaceTourer essence et diesel

Ven 07/01/2022   —   Comme de leurs frères chez Opel et Peugeot.
Citroën e-BerlingoPresque tous les constructeurs ont annoncé des dates butoir de transition vers la propulsion électrique. Nous ne vendrons plus que des voitures électriques en... 2028 ou 2030. Dans plusieurs années donc, on n'y croyait pas trop, on se disait qu'on avait le temps de venir voir... Erreur. Le changement, c'est aujourd'hui. Les Citroën Berlingo et SpaceTourer, ainsi que leurs homologues chez Peugeot, les Rifter et Traveller, et chez Opel, les Combo et Zafira, étaient disponibles avec des motorisations essence, diesel, et électriques. Les versions essence et diesel viennent d'être supprimées. Comme cela, du jour au lendemain, sans aucun préavis. Dans quasiment toute l'Europe. Le Citroën Berlingo à moteur thermique a été retiré du configurateur en ligne sur le site de Citroën France, les versions thermiques des Opel Combo et Peugeot Rifter ont été retirées des configurateurs des sites allemands de leurs constructeurs. Seules les versions électriques restent disponibles.

Cette décision est une première par sa violence, et aussi par son caractère totalement inattendu. Par respect pour les clients, on aurait apprécié un peu de délicatesse, avec un communiqué pour prévenir que les motorisations thermiques de ces différents modèles, ne seraient plus disponibles à compter du prochain semestre. Bien sûr, on aurait compris si ces modèles ne se vendaient plus, mais ce n'est pas le cas. Une Citroën Berlingo diesel se vend encore très honorablement dans plusieurs pays d'Europe, en France ou en Angleterre.
Citroën SpaceTourerCe n'est donc pas l'absence de clients qui a motivé cet arrêt, et ce n'est pas non plus le malus français, puisque cela concerne presque toute l'Europe (le Berlingo diesel reste disponible dans des pays européens qui ne font pas partie de l'UE, comme en Serbie). Alors la faute à Bruxelles ? C'est effectivement l'Union Européenne qui a fixé des quotas de CO2 à ne pas dépasser, et les stratèges de Stellantis ont dû calculer qu'ils ne pourraient pas les respecter avec les gammes actuelles. On ne voit pas d'autre explication possible.

Et si bien sûr, d'un point de vue strictement écologique, il faut se réjouir de la disparition de ces modèles, il reste qu'en l'état actuel, un Berlingo électrique, qui est un véhicule plutôt lourd, souvent chargé, et avec une surface frontale importante, est loin d'offrir les prestations d'un Berlingo diesel. Il y aura des gens pour le regretter... Le temps qu'arrive une nouvelle génération, électrique avec plus de 500 km d'autonomie.


Laurent J. Masson



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Citroen ; industrie-production