Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Bentley et Rolls-Royce ont battu leurs records de vente en 2021

Mar 11/01/2022   —   Tant mieux.
Rolls Royce GhostCe n'est un secret pour personne que l'année 2021 a été terriblement difficile pour l'industrie automobile. Pourtant, elle a été très bonne pour deux petites marques anglaises. Bentley a vendu 14 659 voitures, c'est 31 % de plus qu'en 2020. Rolls-Royce a lui vendu 5586 autos, c'est 49 % de plus que l'année précedente. Dans les 2 cas, ces chiffres sont des records absolus. Les 2 constructeurs n'avaient jamais vendu autant de voitures qu'en 2021. Bentley fait beaucoup plus de ventes, mais ses premiers modèles sont à moins de 200 000 €, alors que la première Rolls-Royce est au-delà des 300 000 €. On pense évidemment tant mieux pour eux, mais il est plus juste de dire tant mieux pour tout le monde.
gamme BentleyD'abord évidemment parce que plus ces constructeurs font du chiffre, plus ils auront de moyens pour développer des futurs modèles zéro émission. Rolls-Royce aura un modèle électrique dans sa gamme l'année prochaine, et Bentley, qui dispose déjà de 2 modèles hybrides à son catalogue, Bentley ne fera plus que des électriques en 2030. Les 2 marques ont d'ailleurs déjà nettement progressé. La blaque qu'on racontait dans les années 1970 sur la Rolls-Royce Camargue, qui usait tellement d'essence qu'il faut avoir une raffinerie pour en avoir une, mais tous les clients en ont une, n'a plus cours aujourd'hui. Enfin, d'un point de vue plus macro-économique, en cette période difficile, il faut se réjouir que des entreprises aient du succès. Même si cela profite très peu à la France. Tant Bentley que Rolls-Royce vendent plus de voitures en Chine qu'en Europe, et s'il y a quelques Rolls-Royce à Paris ou Cannes, plusieurs appartiennent à des étrangers non résidents.



Rubrique(s) et mot(s)-clé : autres-marques-artisans ; commerce-distribution