Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Maserati va t-il sauver le championnat de Formule E ?

Ven 14/01/2022   —   Tant mieux.
MaseratiIl y avait Audi, mais Audi est parti. BMW a suivi, et Mercedes a annoncé récemment qu'il allait lui aussi abandonner le championnat de monoplaces électriques de Formule E. Les monoplaces qui étaient des Renault ont changé de nom, ce sont désormais des Nissan. Pour être clair, il y a les pionniers : Dragon Racing, Venturi et Mahindra. Ces 3 écuries étaient là lors de la première saison, et ils sont encore là cette année. Mais pour les autres, la première caractéristique de la Formule E est l'instabilité. Peu de constructeurs ont été convaincu, des milliers de spectateurs non plus. L'e-Prix de Paris n'a pas laissé un souvenir mémorable. Alpine pourrait rejoindre le championnat ? D'autres constructeurs aussi, mais il y a aujourd'hui plus de questions que de réponses. La seule chose de certaine est que tout le monde discute avec tout le monde, à la recherche du meilleur plan. Une bonne nouvelle est alors l'arrivée en 2023 de Maserati.

La prestigieuse marque italienne a un glorieux palmarès en sport automobile, elle va apporter un cachet certain à la Formule E. Et ce pourrait être à moindre frais, puisque le groupe Stellantis (auquel Maserati appartient), possède aussi la marque DS, qui est devenu un pilier du championnat grâce au talent de Jean-Eric Vergne. Les monoplaces devraient logiquement partager le même groupe propulseur, et il y aurait probablement d'autres synergies. On verra surtout qu'à l'horizon 2023, une évolution programmée du championnat donnera aux constructeurs une plus grande liberté dans leurs choix techniques. Encore qu'au même moment, les organisateurs voudraient réduire le coût du championnat, ce qui est à priori contradictoire.

Il y a donc toujours autant de questions, mais l'arrivée de Maserati est un point très positif pour la compétition électrique. De même le retour d'une équipe italienne, puisque l'Italie n'était plus présente en Formule E, depuis l'arrêt de l'équipe de Jarno Trulli.



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Maserati ; competition-manifestation