Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

1.5 TSI evo2 : Volkswagen n'oublie pas le moteur essence

Mer 20/07/2022   —   A t-il raison ?
Volkswagen T-Roc cabrioletL'avenir est électrique, on l'a déjà entendu 1000 fois. Mais en cette année 2022, il y aura encore plusieurs dizaines de millions de personnes pour acheter une voiture essence, et qui en seront très contents. D'où l'importance de continuer à fabriquer, et à améliorer le moteur essence. Car il n'est pas encore au bout de son développement, loin de là. Un des moteurs les plus connus au monde est le 1500 turbo-essence de Volkswagen. Son petit nom est 1.5 TSI EA 211 evo, on le trouve sous des capots VW, Skoda ou Seat, de la Polo à la Superb en passant par le Tarraco. Ce moteur se retrouve vraiment partout dans la galaxie Volkswagen, et on découvre aujourd'hui le 1.5 TSI EA 211 evo2. Il arrive sur la Volkswagen T-ROC, cabriolet s'il vous plaît, et sera progressivement déployé dans tout le groupe.
moteur essence 1500 TSI evo2Il n'y a pas de révolution, puisque la puissance et le couple sont inchangés. Les ingénieurs ont travaillé sur la dépollution, en regroupant le catalyseur 3 voies et le filtre à particules en un ensemble unique, ce qui est plus efficient, et plus près du moteur pour être plus efficace, et se préparer à de futures normes antipollution plus strictes. L'EA211 avait déjà un turbocompresseur à géométrie variable et une injection directe à la pression de 350 bars (personne ne fait mieux pour un moteur essence), les motoristes ont alors ensuite amélioré son système de désactivation de la moitié des cylindres en charge partielle. Volkswagen est le seul à proposer cela sur un 4 cylindres de grande série. Quand la demande de puissance est faible, les 2 cylindres du milieu ne reçoivent plus de carburant. Le système a été amélioré pour être actif plus souvent, et s'activer, se désactiver sans heurt.

On espère que tous les autres constructeurs continueront aussi à développer le moteur essence...



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Volkswagen ; essence-diesel