Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

C'est parti : les éoliennes fabriquent de l'essence

Jeu 22/12/2022   —   Merci Porsche !
Chevrolet Corvette 2023Il y a de la magie dans une éolienne. Une grande hélice toute blanche, qui tourne lentement, c'est toujours un spectacle que d'en voir une. Et puis cela produit de l'électricité. Ou une éolienne pourrait-elle plutôt produire de l'essence ? A priori, c'est impossible, mais avec de l'imagination et de la technologie, on sait désormais le faire. La production a débuté. A toute petite échelle, même pas 400 litres pas jour. Mais la montée en cadence est ambitieuse. 150 000 litres/jour en 2025, et 1 500 000 litres par jour en 2027. Ce premier site pilote, Haru Oni, est au Chili, et 12 autres sites sont en projet. Cela va donc devenir très sérieux, mais qu'aucun automobiliste n'escompte trouver rapidement de cette essence synthétique à sa station habituelle. Pour les années à venir, Porsche va cheter toute la production HIF (Highly Innovative Fuels).
1979 Chevrolet Corvette à 4 portes de California Custom CoachL'éolienne produit de l'électricité, celle-ci alimente un électrolyseur qui produit de l'hydrogène, auquel on associe du CO2 extrait de l'air ambiant. Ce mélange gazeux est liquéfié, et transformé en un hydrocarbure convenant à une voiture standard. Cela marche, et Porsche va utiliser cette essence synthétique dans le cadre de son championnat Porsche Mobil 1 Supercup, ainsi que dans les Porsche Experience Centers. Le constructeur allemand a déjà investi quelques 100 millions de dollars dans le développement et la production, parce que s'il vend déjà des électriques, il veut continuer à vendre des voitures essence, et il sait que beaucoup de ses clients actuels n'ont pas envie de remiser leur auto dans un musée. L'essence synthétique est utilisable et transportable exactement comme l'essence issue du pétrole... Pour une mobilité zéro émission non électrique, elle a de l'avenir.



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Porsche ; biocarburant