Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

Au top : une Prius à l'hydrogène

Jeu 18/03/2004   —   Le train roulant de la Toyota Prius étant extremement optimisé, il parait très difficile de l'améliorer en quelque manière que ce soit. Seule solution alors pour aboutir à réduire encore les émissions polluantes, changer le carburant.
Toyota PriusC'est ce qu'à fait la société ECD Ovonics, en modifiant le moteur thermique d'une Toyota Prius pour qu'il fonctionne à l'hydrogène. Ce moteur a également été modifié par l'ajout d'un turbocompresseur, et ses performances seraient ainsi proches de la Prius de série, malgré le handicap d'un réservoir beaucoup plus lourd. Et l'originalité de ce réservoir tient à ce que l'hydrogène qu'il contient n'est pas plus liquide que gazeux, mais stocké dans des hydrures métalliques. Il s'agit d'alliages de métaux dont les atomes peuvent former des liaisons avec les atomes d'hydrogène, et en fonction de la température, ils les absorbent ou les rejettent. Ce réservoir contient 3 kg d'hydrogène pour une masse totale de plus de 100 kg, soit un rapport de 3 %, mais la société ECD Ovonics qui se veut le champion de cette technologie, promet de parvenir à un rapport de 6 %. Ce qui reste faible, même si la sécurité est un atout, car cette solution est beaucoup moins dangeureuse qu'une bonbonne de gaz à quelques 700 bars... Enfin, le constructeur dit aussi la solution des hydrures métalliques être plus compétitive que les bonbonnes de gaz haute pression en terme de coût, mais cela, ça paraît moins évident.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Toyota ; hydrogene-combustion-interne