Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

Champion potentiel de l'hybride

Jeu 10/02/2005   —   En attendant l'hydrogène, la dépollution d'un moteur thermique passe par un contrôle électronique toujours plus précis de son fonctionnement.
La Commission européenne a autorisé l'acquisition d'Engel par Valeo. Ce grand équipementier français, est bien connu, l'entreprise est notamment un leader mondial du moteur électrique, qui en fabrique des millions chaque année (lève-vitres, sièges, démarreurs, alternateurs...), tandis qu'Engel est une société spécialement constituée pour être vendue en un élément unique, et qui regroupe les activités « électronique moteur » de Johnson Controls. Engel emploie près de 2.000 personnes sur 3 sites, à Pontoise (Val d'Oise), Sablé (Sarthe) et Sainte Florine (Haute Loire). Ces personnes conçoivent et fabriquent des systèmes complets de contrôle moteurs, des unités de contrôle électronique et des modules électroniques de puissance pour actionneurs électriques ainsi que des composants moteurs (injecteurs, capteurs, systèmes d’allumage, systèmes de re-circulation des gaz d’échappement). Plusieurs de ces activités vont se trouver en concurrence directe avec certaines unités de Valeo, et quelques suppressions de postes sont possibles, mais il faut voir le côté positif de l'opération : Valeo a désormais tout le potentiel pour devenir un champion de... l'hybride.

Tout ce qui fait la réussite d'une voiture hybride est en effet dans le contrôle d'un moteur thermique, qui démarre, s'arrête et redémarre sans cesse, et l'exploitation de sa puissance soit en tant que force de traction, soit en tant que force génératrice pour charger une batterie. Ce sont désormais là des spécialités de Valeo, dont on rappelle qu'il a déjà conçu le récemment primé système Stop & Start de la Citroen C3.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; technologie