Profiter de tout
MoteurNature






MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.
15 ans d'expériences pour vous informer.

L'Allemagne le fait, la France abandonne la transition énergétique

Sam 08/04/2017   —   Les français paieront.
La transition énergétiqueOn avait voulu y croire. L'idée était si belle. On allait remplacer les énergies fossiles par des renouvelables. Des énergies qu'on préferera qualifier d'éternelles. Mais les belles paroles n'auront été que de nouveaux mensonges de Ségolène Royal et de François Hollande. Il n'y aura pas de transition énergétique en France. Le symbole devait en être la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, elle n'aura pas lieu. Programmée depuis 1977, puisque les centrales atomiques françaises sont des machines conçues pour une durée de vie de 40 ans, l'idée de fermer Fessenheim avait été donnée officiellement en 2011, par le candidat qui allait remporter l'élection présidentielle l'année suivante.

Dans les 5 années de sa présidence, l'homme n'a malheureusement pas eu le temps de le faire. Mais voici que dans les derniers jours de son quinquennat, sans doute rien que pour embêter le successeur, on fait passer un projet de demande de fermeture à l'horizon 2019. Ce qui est en soi du grand n'importe quoi. Depuis le temps qu'on en parle, et compte tenu qu'on va passer le cap de la durée de vie normale de la centrale (en 1977, il était prévu que la centrale fermerait 40 ans plus tard), plus aucune étape de réflexion n'est nécessaire. Fait-on débat pour changer sa voiture, quand elle a 10 ans et 200 000 km ? Mais le pire, le plus amer, est qu'on a conditionné la fermeture de Fessenheim à la mise en service de la nouvelle centrale nucléaire de Flamanville ! A quoi aura servi la loi de transition énergétique, si quand on ferme une centrale atomique, on en ouvre une autre ?
Electricité renouvelable en AllemagneLe lobby du nucléaire a gagné, et pour longtemps, puisqu'il n'y a aucune différence entre les 3 favoris à l'élection présidendielle. François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont tous 3 suppôts de l'industrie nucléaire. Notre illustration montre alors la progression des énergies éternelles en Allemagne. Pendant que la France va devoir dépenser des fortunes à maintenir son parc vieillissant de centrales atomiques, et encore d'autres milliards pour stocker toujours plus de déchets, l'Allemagne diminue sa dépendance aux énergies fossiles et importées (charbon, uranium...). Dans 10 et 20 ans, les français paieront de plus en plus cher les erreurs de leurs gouvernants d'hier et d'aujourd'hui, pendant que les allemands profiteront de la clairvoyance de leurs anciens dirigeants. Tant mieux pour eux.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; ecologie



Dernières actualités de l'écologie automobile :


24-06-2017 — Essence, gazole : Nicolas Hulot envisage une réforme globale — Il est bien temps.

23-06-2017 — Polestar n'avait pas d'autre choix que de passer à l'électrique — Volvo l'avait condamné.

22-06-2017 — Le plein, la recharge, le parking... Quand la voiture paie — Un futur très proche.

21-06-2017 — Citigo Element : quand Skoda s'amuse — En apprenant.

21-06-2017 — Val d'Isère : en juillet, un salon leader pour le VE — A la montagne.

21-06-2017 — Kia Stonic : lui aussi sera électrifié — Un coréen futur leader du VE.

20-06-2017 — Des taxis Toyota Mirai à Paris — Pour aider à lancer l'hydrogène en France.

20-06-2017 — Panoz réfléchit à une électrique aux 24 Heures du Mans — Recherche financements.

19-06-2017 — Le Mans : encore Porsche, toujours Porsche — Mais rien n'est jamais écrit.

18-06-2017 — Volkswagen Polo VI : sans surprise — Mais convaincante.

16-06-2017 — Restyling surprise pour la Lexus CT200h — Avec un grand écran.

15-06-2017 — Chargemap révèle sa dimension mafieuse — Soyez dignes, ne payez pas.

14-06-2017 — GM a fabriqué 130 Chevrolet Bolt autonomes — Déjà !

14-06-2017 — Hyundai Kona : électrique en 2019 — Et avec un essence puissant.

Rechercher sur ce site

Recherche personnalisée