Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Hybride à hydrogène, Ford suit Toyota

Mar 17/04/2007   —   Maintenant qu'il est établi que les voitures hybrides permettent d'optimiser l'énergie qui leur est donné, il est temps de passer à l'étape suivante : leur donner une énergie qui ne dégage pas de CO2.
C'est la société américaine Quantum qui a développé un kit de conversion pour alimenter le moteur essence d'une Prius à l'hydrogène. Une trentaine de Prius transformées circule déjà en Californie, et une quinzaine roule en Norvège. Onze de ces dernières ont été livrées le 29 mars (photos), pour compléter la livraison de juillet dernier. Ce seront les premiers véhicules qui rouleront sur l'autoroute de l'hydrogène que les norvégiens mettent en place, d'Oslo à Stavanger (580 km au Nord). Parallèlement à cet effort, qui devrait s'achever en 2009, les norvégiens se sont associés à leurs voisins pour former le Scandinavian Hydrogen Highway Partnership.

En collaboration avec les suédois et les danois en effet, les norvégiens travaillent à la mise en place d'un vaste réseau de stations d'hydrogène dans tout le Nord de l'Europe, pour confirmer une fois de plus que les scandinaves sont des champions de l'écologie. Ils ont du gazole à faible teneur en soufre depuis plus de 15 ans, ils sont champions de superéthanol E85, ils ont arrêté le GPL et développé le biogaz, à tous les niveaux les scandinaves montrent l'exemple, pour ceux qui se soucient d'écologie dans les transports. Ce qui n'est hélas pas le cas de tous les acteurs politiques, en France ou ailleurs. Mais surprise, il y a aussi des gens qui s'intéressent aux voitures à hydrogène sans avoir la réputation d'être écologistes, il s'agit de l'armée américaine.

Quantum avait le projet de développer une version hydrogène du Ford Escape hybride, l'armée US a fait savoir qu'elle serait intéressée par ce véhicule. Un contrat a donc été signé, et Quantum fournira à l'armée un Escape hybride converti à l'hydrogène, complet, avec un système de ravitaillement mobile. Et cette auto innoverait par un réservoir d'hydrogène particulièrement léger... A la limite, ce réservoir et sa station mobile de ravitaillement sont pour l'armée plus importants que la voiture, car les stratèges militaires réfléchissent à un vaste programme de remplacement des multiples batteries des soldats par des piles à combustibles (PAC) miniatures.

En attendant cela, quelques heureux automobilistes norvégiens et californiens roulent dans des autos qui n'émettent plus de CO2. Et en Norvège, il n'y en a pas non plus qui soit émis à la production de l'hydrogène à partir du gaz naturel, car le CO2 produit par le réformage est enfoui. Ce n'est pas la meilleure méthode possible, et c'est toujours à partir d'une ressource fossile, mais c'est l'un des meilleurs exemples existants de transport propre.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Toyota-Prius ; hydrogene-combustion-interne