Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

BMW lance l'hydrogène à Londres

Dim 13/05/2007   —   Après avoir séduit plusieurs responsables politiques allemands, la BMW Hydrogen 7 va s'attaquer au Royaume-Uni. On l'attend à Londres, où on sait déjà qu'elle recevra le meilleur accueil.
Wolfgang Tiefensee, le ministre des transports allemand (ci-contre), a reçu jeudi dernier les clés de sa nouvelle voiture de fonction, une BMW Hydrogen 7. Le ministre de l'économie, Michael Glos, avait reçu la sienne le 20 avril, et dans la région Bavière, les ministres Werner Schnappauf et Erwin Huber (il y a des ministres dans les régions en Allemagne) en ont une depuis le 23 avril. Ce sont des exemples isolés, mais l'idée de rouler sans rejeter de CO2 fait son chemin, et elle devrait séduire beaucoup de gens à Londres, où depuis plusieurs années, le maire, Ken Livingstone, a une politique très active pour réduire les émissions de sa ville.

La capitale anglaise connait déjà les véhicules à hydrogène, l'expérience des autobus à pile à combustible (PAC) a été concluante, mais pour les particuliers, le choix de voitures zéro pollution est à peu près restreint à la Reva Greeny (ci-contre). Elle est 100 % propre, mais même avec une couleur vive, tout le monde n'a pas envie, et surtout les leaders d'opinion, de circuler dans une voiturette limitée à 45 km/h. Alors que s'asseoir dans le gros fauteuil de cuir d'une BMW à moteur V12 (qu'on nous pardonne ce pêché de gourmandise), est très excitant. Et la situation de Londres est particulièrement enviable, puisqu'en sus de posséder déjà quelques infrastructures de ravitaillement d'hydrogène, la ville a déjà réfléchi à le produire localement.

Comme nous l'expliquions l'année dernière, on peut produire 141 tonnes d'hydrogène à partir des déchets ménagers de Londres, chaque jour. Le rendement global est un peu moins bon s'il faut le liquéfier, comme c'est nécessaire ici, puisque BMW privilégie la solution de l'hydrogène liquide pour sa meilleure densité, mais c'est néanmoins un cercle vertueux. L'hydrogène est produit de manière renouvelable, et la voiture ne rejette pas de CO2. C'est comme une Reva Greeny qu'on rechargerait à l'aide de cellules photovoltaïques, ou d'une éolienne.
Aucune BMW Hydrogen 7 n'est encore à vendre, mais quelques exemplaires sont disponibles à la location auprès de BMW Royaume-Uni.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : BMW ; hydrogene-combustion-interne