Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Du bio partout à l'Indy 500

Dim 30/12/2007   —   Le championnat américain Indy se court avec des voitures fonctionnant avec un biocaburant, les pace-cars rouleront aussi avec un carburant de ce type.
De 1955 à 2005, le championnat Indy faisait courir des voitures alimentées au méthanol, mais depuis 2006, il est passé à l'éthanol, accompagnant l'intérêt de l'américain moyen pour ce carburant américain, et avec le principal avantage d'accroître l'autonomie des voitures. Idéalement, les organisateurs auraient souhaité l'emploi d'éthanol pur, mais pour respecter la règlementation sur les alcools, cet éthanol est coupé avec 2 % d'essence pour le rendre impropre à la consommation humaine. On pourrait donc l'appeller E98... Les pace-cars, quant à eux, utiliseront le plus classique E85, mélange de 85 % d'éthanol avec 15 % d'essence. Nouveauté ensuite, il n'y aura pas 2 pace-cars identiques, mais distincts, quoique tous deux des Chevrolet Corvette.

La première est une Z06 (505 ch), modifiée pour accepter l'E85 (ci-dessus), elle sera conduite par le brésilien Emerson Fittipaldi. L'ancien champion a déjà gagné 2 fois cette course, et il est un promoteur de l'éthanol de longue date, puisqu'il en fabrique (avec des partenaires). La seconde est une Corvette motorisation standard (436 ch), qui ne diffère du modèle de série que par le cosmétique, et notamment sa peinture noir/gris argent, ce qui était déjà le cas de la première Corvette qui fut pace-car à Indianapolis, c'était en 1978. Une série limitée (500 exemplaires, coupé ou cabriolet) sera proposée pour marquer ces 30 ans. Les collectionneurs se les arracheront, mais nous préférons souligner que désormais, tout le plateau d'Indy roule avec des carburants renouvelables produits aux Etats-Unis, c'est beaucoup.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : General-Motors ; biocarburant ; competition-manifestation