Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Megacity, BMW s'organise

Mar 03/11/2009   —   Le futur petit véhicule électrique de BMW fera un large appel à la fibre de carbone.
Toit en carbone de la BMW M6Les vertus de la fibre de carbone sont déjà bien connues de BMW. Le constructeur de Munich utilise ce matériau dans plusieurs de ces autos, par exemple pour le toit de son modèle M6 (ci-contre). Mais pour son futur petit modèle Megacity, un petit véhicule électrique que BMW lancera dans quelques années, le constructeur s'annonce bien plus ambitieux. Il vient en effet de signer un important accord industriel avec un équipementier champion du carbone, le groupe SGL. Le but est l'érection de 2 usines, une en Allemagne, une aux Etats-Unis, pour produire de nombreux éléments en fibre de carbone, éléments qui seront destinés au futur véhicule Megacity. La joint-venture aura une structure juridique propre, détenue à 51 % par SGL, les 49 % restants étant à BMW.

SGL GroupBMW n'est donc pas majoritaire, mais c'est lui qui a pourtant le contrôle, puisqu'il achètera toute la production de ces 2 usines. Et le contrat prévoit un montant minimal de commandes. L'investissement total est d'environ 230 millions d'euros, avec 180 emplois créés. Mais si on se réjouit de l'emploi de composites de fibre de carbone pour la future Megacity, qui sera donc très légère, pour garantir de bonnes performances, on s'étonne de la décision de faire 2 sites de production. Le volume de ventes espéré de la future Megacity justifie t-il 2 sites ddistincts ? On sait déjà que l'usine américaine fonctionnera grâce à de l'énergie hyroélectrique. Mais pour ce qui est de la destination des pièces en fibre de carbone, même si ce n'est pas dit aujourd'hui, nous soupçonnons que certaines pièces seront destinées à des voitures BMW.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : BMW ; industrie-production