Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Des technologies inédites chez Lamborghini avec l'Huracan

Sam 21/12/2013   —   Double injection pour éviter le FAP.
Lamborghini HuracanC'est un nouveau monstre qu'a présenté Lamborghini. Il s'appelle Huracan, et est motorisé par un V10 de 5,2 litres qui sort une puissance de 610 ch. Si la cylindrée est inchangée par rapport au moteur de la Gallardo, presque tout le reste a changé. On remarque d'abord un régime maxi accru, puisque la puissance maxi est atteinte à 8250 tr/mn, soit un régime de folie pour un V10 de cette cylindrée, mais c'est pour la dépollution qu'on s'inquiète.

Les petits moteurs essence à injection directe sont déjà très proches de la limite autorisée pour les émissions de particules, alors un gros V10, on pouvait craindre le pire, et cette Lamborghini aurait pu être la première voiture essence à recevoir un FAP. Mais les motoristes sont parvenus à éviter cela en recourant à un double système d'alimentation, directe et indirecte selon le besoin. Lexus avait été le premier à employer cette technologie, Volkswagen avait suivi, voici Lamborghini.
Lamborghini HuracanCela permet à cette Huracan d'être la première supercar à être homologuée Euro 6. Supercar en effet, le mot n'est pas trop faible pour une auto capable de rouler à plus de 325 km/h, qui accélère de 0 à 100 km/h en 3,2 s et de 0 à 200 km/h en 9,9 s. La consommation ? 12,5 l/100 km avec des rejets de CO2 de 290 g/km. C'est énorme, mais les Lamborghini ne sont pas des autos qui roulent tous les jours.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Lamborghini ; hautes-performances