Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Correctif, NEVS, la Saab électrique pourrait continuer

Lun 01/09/2014   —   Un nouveau répit.
NEVS Saab 9-3 électriqueOn dit que l'histoire se répète, mais ce n'est pas toujours le cas de l'actualité, et notre article NEVS, ou la renaissance avortée de Saab en électrique, de vendredi dernier, serait devenu incorrect. L'article était basé sur une dépêche Reuters, un fournisseur d'information fiable, et notre article était juste au moment de sa publication. Mais peu après, une nouvelle dépêche Reuters donnait une information exactement contraire de celle donnée précedemment. Si nous comprenons bien, le tribunal avait refusé le placement de l'entreprise NEVS sous un régime protecteur jeudi dernier, mais NEVS avait fait appel de cette décision, et la justice suédoise a un fonctionnement bien différent de son homologue française, puisque l'appel a eu lieu le lendemain, et lors de l'audience du vendredi, le tribunal a accordé à NEVS le régime de faveur qu'il demandait.

Il n'y a cependant aucune information sur la ou les motivations de ce changement d'avis. A côté de cela, NEVS a perdu le droit d'utilisation de la marque Saab. Le nom était en effet partagé avec Saab AB, la société aéronautique et de matériel de défense, et pour préserver le prestige de la marque, une clause dans le contrat de partage prévoyait la perte du droit d'usage en cas de difficultés judiciaires. On évitera donc de se montrer trop optimiste...


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Saab ; voiture-electrique ; industrie-production