Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

L'évènement : Volkswagen annonce un nouveau 1500 turbo-essence

Ven 29/04/2016   —   Plus de technologie pour moins de consommation.
Volkswagen 1500 TSIC'était il y a un peu plus de 10 ans, à l'automne 2005, que Volkswagen lançait son moteur 1.4 L TSI. La vedette était une version associant un turbocompresseur à un compresseur volumétrique, mais elle ne dura pas longtemps. Les versions 122 et 140 ch eurent par contre une bien plus belle carrière, jusqu'à l'actuel version 150 ch avec déactivation de 2 cylindres en charge partielle. C'est cette famille de moteurs que le nouveau 1500 va renouveler.

Deux versions seront lancées cet automne, de 96 et 110 kW (130 et 150 ch). Ces moteurs innovent en bien des points, et principalement par l'adoption du cycle Miller, ce qui est une première mondiale pour un moteur de très grande série. Le cycle Miller, cousin du cycle Atkinson, est réputé pour accroître le rendement, mais c'est au détriment de la puissance. Les ingénieurs allemands ont dû alors recourir à un taux de compression très élevé, de 12,5 à 1, pour compenser, ainsi qu'à un turbocompresseur à géométrie variable, ce qui est là aussi une première pour un moteur essence de très grande série. L'alimentation progresse elle aussi nettement, avec une pression d'injection étonnante pour un moteur à allumage commandé : 350 bars. Le collecteur d'échappement est encore une fois intégré à la culasse, et le système de désactivation de 2 cylindre en charge partielle a été affiné.

Le résultat est que par rapport à l'actuel 1.4 L de 92 kW, le nouveau 1.5 L 96 kW est 10 % plus sobre. Et cela, à tous les régimes. La baisse de consommation ne sera pas que dans les tests officiels, elle sera bien réelle sur tous les parcours. On notera cependant que le caractère moteur sera assez différent du moteur essence moyen (certains le regretteront), puisque le couple maxi est atteint au régime de tracteur de 1300 tr/mn.

Ce moteur EA211 TSI evo, une grosse évolution de l'actuel EA211, donnera naissance à une très large famille de moteurs, avec 3 ou 4 cylindres, avec ou sans turbo ou injection directe (pour les marchés hors Europe de l'Ouest), capables de fonctionner à l'E85, au GNV, au SP95 ou avec des carburants de mauvaise qualité comme on en trouve encore dans le tiers-monde. On le verra aussi dans des applications hybride rechargeable, ainsi que dans une version sportive de 130 kW (177 ch), avec un couple de 300 Nm. Pas mal pour un 1500 ! On attend les premières voitures dotées du EA211 TSI evo à l'automne.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Volkswagen ; essence-diesel