Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Toyota s'organise étrangement pour développer des électriques

Sam 19/11/2016   —   Sans Panasonic ?
Toyota iQ électrique eQSi Toyota n'a pas de voitures électriques à son catalogue, il s'organise pour en avoir bientôt. Le géant japonais annonce la création d'une structure dédiée au développement de véhicules électriques, mais... Contrairement à ce qu'on aurait pu attendre, c'est une toute petite structure, puisqu'elle ne compte que 4 personnes. C'est aussi une structure virtuelle, à priori sans aucune existence juridique.

Ces 4 personnes sont issues de 4 sociétés distinctes. Toyota Motor Corporation et Toyota Industries Corporation, et les 2 plus gros équipementiers du constructeur, Aisin Seiki Co. Ltd. et Denso Corporation. Ce qui est bizarre, il manque quelqu'un. Toyota a déjà presque tout ce qu'il faut pour fabriquer des électriques. On voit par exemple le Toyota RAV4 hybride, avec un moteur électrique de 105 kW. A supposer que Toyota veuille lancer demain une Corolla électrique, il lui serait possible de reprendre ce moteur. Et les multiples hybrides de la gamme prouvent qu'il n'a rien à apprendre dans la conversion DC/DC et DC/AC, ou dans la regénération d'énergie au freinage. La seule chose qui manque en fait, est la batterie. Il manque Panasonic.

Panasonic a fait beaucoup parler de lui récemment pour son partenariat avec Tesla (qui aurait été bien incapable de construire sa fameuse gigafactory sans l'appui technique du japonais), mais il y a 15 ans, quand Tesla n'existait pas encore, Panasonic était déjà un important fournisseur de Toyota. Si Toyota vise aujourd'hui la production en grande série de voitures électriques, le problème est unique. Qui va fabriquer les batteries ? Panasonic avait fourni à Toyota les batteries pour la petite série de l'iQ électrique (illustration), on se demande s'il fournira aussi les batteries pour une auto plus ambitieuse. On s'étonne que Toyota n'ait encore rien précisé à ce sujet.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Toyota ; industrie-production