Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Le chinois BYD va fabriquer des autobus électriques en France

Ven 24/03/2017   —   L'écologie gagne sans condition.
BYD s'implante dans le BeauvaisisAutobus électrique BYDSi l'industrie chinoise domine le monde pour des produits peu chers comme les stylos à bille ou les chaussettes, on se plait à croire qu'il n'en est rien pour des produits chers et sophistiqués comme des autobus. Il semblerait hélas qu'on se trompe. Quelques industriels européens se sont certes lancés sur le marché très prometteur de l'autobus électrique, mais leurs véhicules manquent encore de maturité, ou ne sont carrément pas compétitifs. Vient alors le chinois BYD, qui a déjà vendu plusieurs centaines d'autobus électriques dans son pays, et dans de nombreux pays émergents, ainsi qu'en Europe de l'Est. Les pays d'Europe de l'Ouest sont potentiellement plus lucratifs, mais les décideurs s'y montrent réticents à l'idée d'importer des véhicules de Chine.

On savait alors que BYD cherchait à s'implanter en un endroit qui plairait aux clients, et c'est ce qu'il a trouvé à quelques 70 km au Nord de Paris, à Allonne, dans l'Oise. L'industriel chinois va investir 10 millions d'euros, et y créer une centaine d'emplois. Il y aura à Allonne une unité de production, ainsi qu'un service de maintenance, et de logistique pour les pièces détachées. L'usine aura une capacité initiale de 200 autobus à pont unique (donc à 4 roues), la production devant débuter au prochain printemps. Ces créations d'emplois, d'activité, de richesse, sont évidemment une excellente nouvelle pour la région, mais on ne peut manquer de voir qu'elles sont aussi une sacrée claque pour les industriels français du secteur. L'environnement cependant, ne se soucie pas de ces questions, et ne verra que les immenses aspects positifs liés à ces autobus zéro émission.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : voitures-chinoises ; industrie-production ; vehicule_electrique