Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Hydrogène : la France se lance officiellement

Sam 02/06/2018   —   Un vrai départ.
Nicolas Hulot lance le plan de déploiement de l'hydrogèneN'en déplaise à Elon Musk, son plus virulent critique, l'hydrogène est un fabuleux vecteur d'énergie. Quelques universitaires le savent bien, et si quelques industriels le savent aussi, ils attendaient un engagement de l'état avant d'investir dans de nouveaux projets. C'est cet engagement tant attendu, qui a été donné le 1er juin par Nicolas Hulot. Très réaliste, il se base sur l'existant.

Ce qui existe déjà en effet, est que des industriels, comme des PME, ont un besoin quotidien d'hydrogène pour leurs activités. La plupart utilise aujourd'hui de l'hydrogène produit par vapo-réformage du gaz naturel, ce qui n'est pas très vert, mais le coût des moyens de production écologiques a fortement baissé. La première partie du plan de déploiement de l'hydrogène consistera alors à accompagner, et développer la production d'hydrogène de manière renouvelable. Le document du gouvernement précise qu'il est déjà possible de fabriquer de l'hydrogène par électrolyse pour seulement 4 € le kg. Ce tarif pourrait même baisser à 2/3 € le kg d'ici 10 ans, et on ne peut alors douter que l'hydrogène aura un rôle majeur. Et pour être sûr qu'il soit vert, le gouvernement mettra en place un système de traçabilité, pour bien distinguer l'hydrogène produit de manière renouvelable, de celui qui ne l'est pas.

On oppose presque toujours l'hydrogène aux batteries, parce que les deux permettent (indirectement pour le gaz) de stocker de l'électricité, mais si les batteries sont avantageuses pour les petites quantités, l'hydrogène prend vite l'avantage dès lors que les quantités augmentent. Si on prend la batterie de 100 kWh de la plus puissante des Tesla, une pile à combustible avec un réservoir d'hydrogène ne coûte pas plus cher. Avec l'atout de pouvoir ravitailler en quelques minutes... Et l'hydrogène est encore plus avantageux quand les quantités sont encore plus importantes, par exemple pour des poids lourds, ou des autobus. Le plan national prévoit donc d'aider au développement d'une gamme de véhicules utilitaires, légers et lourds, pour la route ou le rail, voire les bateaux. Au sujet du rail, on pense évidemment aux petites lignes qui ne sont pas électrifiées, et qui utilisent des motrices diesel.

Le plan du gouvernement inclut d'aider au développement de l'usage de l'hydrogène pour stocker les énergies renouvelables par nature intermittentes, solaire et éolien, mais si tout cela est positif, et va clairement dans le bon sens, il est difficile de ne pas montrer une certaine déception devant la modestie des moyens engagés. Le budget total n'est en effet que de 100 millions d'euros. C'est peu pour des technologies d'avenir aussi prometteuses, mais Nicolas Hulot a heureusement laissé entendre qu'il ne s'agissait que d'un début. On attend aussi dans le courant de l'été, la rédaction d'une cadre règlementaire pour développer les stations service qui distribueront de l'hydrogène. Il y a donc encore à faire, mais c'est parti !


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; carburant-energie ; politique-transport_France







Dernières actualités de l'écologie automobile :


21-03-2019 — Lave-glace : une amélioration de Skoda — Pratique.

21-03-2019 — Des moteurs Suzuki sous des capots Toyota — Et des Suzuki made by Toyota.

20-03-2019 — Comment Fisker entend battre Tesla et Polestar — Avec un SUV à 40 000 $.

19-03-2019 — Le Ford S-Max EcoBlue diesel plait à la police allemande — Satisfaire les besoins avant tout.

18-03-2019 — DeVinci DB718, le roadster électrique français — Fabriqué dans le Tarn.

17-03-2019 — Volvo va baisser la qualité de ses voitures — Et les prix aussi ?

16-03-2019 — Tesla Model Y crossover sans surprise — Mais pas sans intérêt.

15-03-2019 — Aramco invente une technologie qui stocke le CO2 dans l'auto — Au lieu de le rejeter à l'échappement.

14-03-2019 — Avec l'hydrogène, Toyota vise la lune — Toujours plus loin !

14-03-2019 — NewMotion, réseau de 100 000 bornes de recharge en Europe — Le leader qui s'affirme.

13-03-2019 — Nouvelle alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, OK pour la forme — Mais sur le fond ?

13-03-2019 — Le Parisien nous rappelle que l'air le plus pollué est dans le métro — Et que Mme Hidalgo s'est trompée.

13-03-2019 — Infiniti s'en va, battu et ridiculisé par Tesla — Un virage raté.

12-03-2019 — Nissan IMq, le prolongateur d'autonomie e-POWER viendra en Europe — Après le succès au Japon.