Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Renault s'associe avec Jiangling Motors pour vendre des électriques en Chine

Ven 21/12/2018   —   Mais lesquelles ?
Jiangling E160LQuelques européens connaissent peut-être le nom de Landwind, une marque chinoise qui avait naguère tentée de vendre des voitures en Europe. Le succès ne fut pas au rendez-vous, et le groupe qui possède la marque, Jiangling Motors CO. Group (JMCG), retourna vite se focaliser sur le marché chinois. Et si aujourd'hui, Jiangling Motors vient de signer un partenariat avec un constructeur européen, c'est uniquement dans le but de vendre plus en Chine.

Ce constructeur est Renault, et l'association est avec une marque bien spécifique du groupe Jiangling, il s'agit de Jiangling Motors Electric Vehicles (JMEV). Comme son nom l'indique, JMEV ne vend que des électriques, comme l'E160L ci-dessus. Une voiture à bas prix conçue pour le marché chinois. Les plastiques de son intérieur sont de qualité très médiocres, les performances aussi. Cela ne doit pas avancer fort dans les côtes, puisque la puissance n'est que de 30 kW, et ce ne sera pas beaucoup mieux sur le plat, puisque la vitesse maxi n'est que de 102 km/h. Cela se vend environ 13 000 € en Chine.
Jiangling E400JMEV peut mieux faire, et c'est ce qu'il montre avec le nouveau E400, qui pour environ 21 000 €, possède un moteur de 50 kW, et un design bien plus sympathique. Renault va entrer au capital de JMEV. Aucun chiffre n'est encore donné, mais il est précisé que Renault prendra une participation significative dans JMEV. On ne sait exactement dans quel but, mais pour Renault qui est leader de l'électrique en Europe, alors qu'il est encore peu présent en Chine, on imagine que cet investissement lui permettra de gagner du temps en sautant quelques étapes.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : voitures-chinoises ; industrie-production ; voiture-electrique