Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Décès de Ferdinand Pïech, le dernier des géants

Mer 28/08/2019   —   Rien ne lui était impossible.
Prototype Volkswagen de voiture ne consommant qu'1 l/100 kmFerdinand Pïech, l'homme qui a fait de Volkswagen un géant de l'industrie, à égalité avec Toyota, est décédé. Brutalement. D'après la presse allemande, il se serait effondré alors qu'il était au restaurant, et il est mort peu après, à son arrivée à l'hôpital. Il avait 82 ans, et sa carrière est sans équivalent. Ingénieur formidablement talentueux, c'est lui qui a la paternité de la Porsche 917, des premières transmissions Quattro chez Audi, de la standardisation poussée à son maximum entre les différents modèles des différentes marques du groupe, qu'il avait enrichi par l'acquisition de Skoda, Lamborghini, Bentley, Bugatti, Ducati... Mais à MoteurNature, nous préférons retenir qu'il avait réussi son pari de concevoir une auto qui ne consomme qu'un seul litre aux 100 km.
Prototype Volkswagen de voiture ne consommant qu'1 l/100 kmNos illustrations montrent la seconde version, une biplace formidablement aboutie, mais dont il s'avéra rapidement qu'elle serait impossible à rentabiliser si produite en série. Idem La troisième mouture, qui fut la fabuleuse Volkswagen XL-1. Son prix était de 111 000 €, mais elle ne fut jamais au catalogue normal, et aucun particulier n'a pu en acheter une. L'histoire devra pourtant retenir que le volontarisme de Ferdinand Pïech avait montré qu'une voiture consommant aussi peu était possible, ce n'était que sa mise en production à un prix acceptable qui ne l'était pas.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Volkswagen ; industrie-production