Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Dans les faits, Toyota le constructeur le plus écolo

Mer 22/01/2020   —   En Europe.
Toyota Parts Centre Europe en BelgiqueSi Toyota a des usines un peu partout dans le monde, le géant japonais possède 9 sites de production en Europe. Il y a aussi 14 dépôts de pièces détachées, 7 centres logistiques de véhicules, 29 filiales de distribution, et bien sûr le siège de Toyota en Europe, à Bruxelles. Avec les succursales, la consommation énergétique annuelle de tous ces sites était d'environ 500 GWh. En 2019, 100 % de l'électricité utilisée par ces sites Toyota était de sources renouvelables.

C'est là qu'il faut se souvenir que s'il est important de rouler dans une auto sobre en énergie, il est également important que la production de ladite voiture soit elle aussi, respectable de l'environnement. Tous les constructeurs y pensent. L'usine qui fabrique l'Audi e-tron par exemple, est 100 % alimentée par de l'électricité certifiée renouvelable. Mais Toyota avait été le premier à installer un mur solaire sur une usine en France, c'était à Onnaing en 2011, et il est le premier à pouvoir se vanter d'avoir choisi les renouvelables pour l'ensemble de ses sites en Europe. On espère que la concurrence suivra cet exemple avec plus de volontarisme que pour les voitures hybrides, technologie écolo pour laquelle Toyota est là aussi le leader. On précisera cependant que ce sera plus difficile pour les constructeurs européens, dont les sites de production sont les plus anciens, moins optimisés que les sites Toyota plutôt récents.

Illustration, les 80 000 m² de panneaux solaires du toit du Toyota Parts Centre Europe (TPCE), en Belgique.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Toyota ; industrie-production ; ecologie