Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

La farce de la voiture mondiale de l'année

Sam 11/04/2020   —   Victoire du Kia Telluride.
Kia TellurideOn connait tous le titre de la voiture européenne de l'année, qui a été remporté le mois dernier par la Peugeot 208. A côté, il existe aussi un titre de la voiture mondiale de l'année. Un titre assez pompeux qui serait sensé représenter les choix des automobilistes du monde entier, mais qui est en fait une énorme farce. Il suffit de voir que sur les 84 jurés. Il y a un grec, un français, 3 italiens, 4 allemands, 8 anglais, 10 chinois, 16 américains... Du grand n'importe quoi si on rapporte le nombre de jurés par pays, à la population de ce pays, ou à la taille du marché auto local... Cette élection est d'autant plus débile, que si titre de voiture mondiale il doit y avoir, le premier critère d'attribution devrait être que la voiture soit vendue partout dans le monde. Ce n'est pas le cas du Kia Telluride, qui a gagné ce titre, mais qui n'est vendu qu'aux Etats-Unis et au Canada. Ce modèle n'est en effet pas disponible en Europe, et même pas en Russie, ni en Corée du Sud.
Kia TellurideCette victoire du gros SUV de Kia au titre de voiture mondiale 2020 nous semble donc totalement usurpée... Et tout aussi grave, elle est aussi en complet décalage avec le présent. Il y a bien sûr des clients pour un gros SUV de 2 tonnes, avec 3 rangées de sièges, emmené par un gros V6 essence de 291 ch, mais qu'on puisse donner le titre de voiture de l'année à pareil engin en 2020, est choquant. Ou les jurés vivent-ils sur une autre planète, où il n'y a pas de changement climatique ?

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Kia ; commerce-distribution