Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Apple et sa batterie Monocell, de quoi parle t-on ?

Mar 05/01/2021   —   Possible innovation.
Ce que veut éviter Apple pour son Apple carCe fut l'une des surprises de la fin de 2020, Apple, le leader informatique pourrait se lancer dans l'automobile. L'idée n'est pas nouvelle, ce doit faire 5/6 ans que la rumeur va et vient, alors on attend de voir, mais il y a cette fois-ci quelque chose d'inédit, qui est que l'arrivée d'Apple dans le monde de l'auto se ferait avec une batterie d'un genre nouveau, une batterie "Monocell". Il faut expliquer un peu ce qu'est une batterie pour comprendre. On parle en effet d'une batterie comme d'un élément unique, alors qu'une batterie est en fait toujours un pack de plusieurs centaines, voire de plusieurs milliers de petites cellules, les unes contre les autres. Ce qui suppose une connectique assez énorme, puisque chaque cellule a besoin d'être réliée individuellement.
Ce que veut éviter Apple pour son Apple carDe plus, ceci n'est pas optimal du point de vue du packaging, puisque la plupart des cellules étant de forme cylindrique, il y a des espaces vides entre chaque cellule. Ces espaces ne sont pas complètement perdus, puisque souvent, ils servent pour le refroidissement. Sur les dernières batteries Tesla, ces espaces vides sont remplis d'une résine époxy qui sert à rigidifier le pack. Mais s'il y a beaucoup de possibles, on comprend tout de même bien l'intérêt de réduire le nombre de cellules. Jusqu'à l'idée qu'il n'y en ait plus qu'une, et c'est ce que nous comprenons du terme "Monocell" d'Apple. Les cellules étant le plus souvent de forme cylindrique, on peut imaginer une cellule d'1,30 m de longueur, pour un diamètre de 40 cm, et ce ne serait pas compliqué de la positionner entre la banquette arrière et le coffre (grossière illustration ci-dessous).
Apple carIl y a cependant 2 problèmes. Le premier est relatif à la tension. Si on regarde les piles du commerce, les AA ou les AAA, elles font toutes 1,5 Volts. Parce que ce n'est pas la taille, mais la chimie qui fait la tension d'un accumulateur. Un autre exemple est la cellule lithium-ion, elles font toutes 3,7 Volts. Quand on regroupe des centaines dans un pack, en les reliant en série ou en parallèle, on peut choisir la tension de sortie, mais s'il n'y a qu'une seule cellule... Il faudra recourir à un convertisseur. Ce rédacteur en a un dans sa voiture. L'appareil se branche sur l'allume-cigare, donc au courant continu de 12 Volts, qu'il transforme en 230 Volts alternatif, avec une prise où brancher un ordinateur. Les matraques électriques font encore plus fort, en sortant un courant de 100 000 Volts, ou même 200 000 Volts, avec juste des petites piles du commerce à l'intérieur.

La faible tension n'est donc pas un vrai problème. Une autre difficulté est dans le risque de chauffe d'une très grosse cellule, mais... Les moteurs à explosion aussi dégagent beaucoup de chaleur, et on sait faire des systèmes de refroidissement très performants pour les maintenir à la bonne température, ce n'est pas un souci. L'idée d'une voiture électrique avec une batterie composée d'une cellule unique est donc... Faisable. Mais Apple est-il prêt à devenir constructeur automobile, là, rien n'est moins sûr. Même s'il y a des millions de gens qui ont des produits Apple, cette marque en fait, ne fabrique à peu près rien. Tout est sous-traité. Et Apple pourrait bien sûr sous traiter aussi la fabrication d'automobiles, mais cela demande beaucoup de préparation, beaucoup d'organisation, et donc beaucoup de temps. Alors donc, s'il doit y avoir une voiture Apple à l'avenir, ce ne sera pas avant plusieurs années. Et avant cela, Apple doit décider s'il veut ou non devenir constructeur automobile. Cela, tout le monde l'ignore.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : autres-marques-artisans ; technologie