Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Des milliards d'euros pour l'électrique en 3 ans

Sam 06/02/2021   —   Est-ce durable ?
Un million de primesLe calendrier est souvent facétieux, c'est ainsi qu'on a appris cette semaine la condamnation de l'état français pour “carences fautives” au sujet du réchauffement climatique. Ce jugement est une surprise pour beaucoup, puisque si on mesure bien des changements dans les statistiques de température, la notion de réchauffement climatique n'est pas définie en droit. Elle n'est nullement un crime ni un délit, et qu'elle soit le fait de l'état est totalement impossible à prouver par des preuves acceptables devant un tribunal. Ce que la cour a pu constater cependant, est que la France avait fait naguère une loi fixant des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et que ces objectifs n'ont pas été atteints (on revêrait qu'il soit aussi possible de condamner les politiques pour non respect de leurs promesses préélectorales de réduction du déficit budgétaire, ou du nombre de chômeurs).

Pour ce qui est de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l'état n'a pas été inactif, puisque du côté du transport individuel, il aura notamment versé depuis 2018, un million de bonus écologiques et de primes à la conversion, pour aider à l'acquisition de voitures électriques, et hybrides rechargeables. Ce million de primes ne signifie selon nous pas un million de voitures, puisque certaines personnes ont pu bénéficier d'une prime à la conversion, et d'un bonus écologique pour l'achat d'une auto unique. Mais l'éffort financier de l'état parait déjà considérable, surtout avec le bonus qui a été d'un montant de 6000 ou 7000 € ces 3 dernières années. Sans oublier les frais de gestion, avec les salaires des fonctionnaires qui ont permis tout cela. On verra si cet effort pourra être poursuivi, car même si la situation écologique est dangeureuse, la situation financière est elle aussi très difficile.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; politique-transport_France