Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Tesla : des retards qui s'additionnent

Sam 04/09/2021   —   Les yeux plus gros que le ventre.
Hyundai CasperPlusieurs usines sont actuellement à l'arrêt par faute de manque de composants électroniques, et sur beaucoup de modèles, les délais de livraisons s'allongent. Mais c'est probablement chez Tesla que les retards sont les plus importants. C'était en novembre 2017 que nous avions publié notre premier article sur le nouveau roadster Tesla, il était alors censé arriver en 2020. Mais on n'a rien vu, cette année non plus, sinon une annonce pour dire qu'il était reporté en 2022, avant qu'on n'apprenne mercredi que ce serait finalement en 2023. On aura une pensée amicale envers ceux qui avaient pré-commandé en 2017, leur attente sera de plus de 5 ans... Au mieux.

Et ce n'est pas tout, puisque le Cybertruck sera lui aussi très en retard, sa production ne débuterait pas avant fin 2022. La raison officielle de ces retards est dans le manque de composants électroniques, mais la réalité est assurément bien plus complexe. Tous les composants électroniques sont disponibles en faible ou moyenne quantité, et les retards de production sont en semaines. Les autres constructeurs auto arrêtent leurs usines une semaine, voire deux, et la production redémarre ensuite. Les soucis de Tesla sont bien plus profonds, on le voit aussi au niveau de la conduite autonome. On peut rappeler que le 10 janvier 2016, Elon Musk avait twitté que ses autos auraient une faculté de conduite totalement autonome sous 2 ans. Donc en 2018, mais ce n'est toujours pas possible aujourd'hui...

On invitera donc les clients à se limiter à la gamme existante, les Tesla Model 3, S et X, qui sont disponibles avec des délais de livraisons normaux. Commander un autre modèle est faire un pari, qui sera très probablement tenu, car Tesla a réellement changé l'industrie auto, et a convaincu le monde entier que la propulsion électrique était une excellente option, mais il faut oublier toute idée de date, et de délai.



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Tesla ; industrie-production