Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Tesla Cybertruck, la première vraie Tesla

Tesla Cybertruck électriqueLa première voiture à porter le nom de Tesla n'était pas une vraie Tesla, puisqu'elle était une Lotus électrifiée. Il fallut attendre la Model S pour voir la première Tesla originale, et nombre de commentateurs (dont MoteurNature) critiquèrent son design. Pas que l'auto était laide, non. Mais le designer de Tesla avait été débauché de chez Mazda, et la Model S ressemblait à une grosse Mazda. Aucune originalité. La dernière Peugeot 508, ou les Hyundai Sonata, ont des designs beaucoup plus audacieux. Les Tesla Model X ou Model 3 ensuite, sont des évolutions de la Model S, et aucune n'est laide, mais quel dommage (!), quand ces autos veulent révolutionner le monde avec leurs groupes propulseurs, que leur aspect extérieur ne témoigne pas de cette même volonté de tout changer.
Tesla Cybertruck électriqueVoici alors une nouvelle Tesla. Encore une nouvelle Tesla, pourrions-nous écrire, car nous avons vraiment le sentiment que ce constructeur vit dans un monde irréel, hors des contraintes habituelles de l'industrie, voire même de la normalité liée à n'importe quel gestion de projet. Qu'on nous permette de rappeler que Tesla a déjà récemment présenté un nouveau roadster, un poids lourd, et un crossover, la Model Y. 3 véhicules totalement distincts, qui ne pourront être fabriqués sur la même ligne de montage, dont aucun ne sera commercialisé avant l'année prochaine au mieux. La logique serait de se concentrer sur ces projets en cours pour les compléter, mais comme Tesla ne sait rien faire comme tout le monde, ils présentent déjà un quatrième futur modèle. Comme si un couple qui venait de se marier, cherchait déjà la couleur de la chambre de leur quatrième enfant...
Tesla Cybertruck électriqueCette quatrième Tesla à venir (à une date non précisée, à priori 2022) est un pick-up, et là, nous pouvons enterrer toutes nors remarques sur le manque d'originalité du constructeur de Californie. Ils n'ont pas copié ! Mais... Ils ne se sont pas foulés. Le design d'une auto est habituellement fait de courbes. Quelques voitures utilisent des droites et sont superbes, par exemple la Lamborghini Countach. La Honda Civic de 2005 aussi était magnifique, elle utilisait beaucoup de lignes droites, mais pour aboutir à un résultat sensuel. Ce n'est absolument pas le cas ici. Il n'y a aucune sensualité dans le Tesla Cybertruck. Même un Mercedes classe G, avec un physique d'armoire normande, a un design considérablement plus harmonieux, sophistiqué même. A la limite, on dirait un dessin d'écolier, par quelqu'un qui ne sait pas dessiner, et qui donc a dû recourir à se servir d'une règle. C'est brutal. Brutaliste, comme disent les architectes pour définir les constructions tout béton qu'on faisait dans le bloc soviétique, dans les années 1960. Il y aura peu de gens pour trouver cela beau, notamment parce que cela manque de maturité. On peut trouver un certain charme à la monstruosité globale de l'auto, mais il fait arrondir les angles. Les designers doivent se remettre au travail.
Tesla Cybertruck électriqueIl n'est d'ailleurs pas impossible que la législation l'impose. Il est difficile d'être certain, les textes règlementaires sont complexes et on n'a pas toutes les dimensions (longueur et largeur seraient 5,89 m et 2,04 m), mais il y a des règlementations sur la protection des piétons en cas de choc pour lesquelles ce Cybertruck semble mal adapté. A voir... On peut cependant regarder ce Cybertruck comme la première vraie Tesla, dans le sens où lors du design de la Model S, si le designer n'avait fait preuve d'aucune originalité, peut-être parcequ'il s'agissait uniquement d'établir la validité de la propulsion électrique pour une berline traditionnelle. Ce cap étant atteint, voici la première Tesla dessinée sans aucun souci de respecter la moindre convention. Cela plaira peut-être aux militaires, encore que le VAB, la Volkswagen Iltis, la Mercedes classe G, ou même la vieille Jeep Willys, avaient des designs plus sophistiqués que ce Cybertruck.
Tesla Cybertruck électriqueMaintenant, la comparaison avec un engin militaire n'est pas anodine, puisque lors de la présentation de ce véhicule, il fut tenté de démontrer la solidité de la carrosserie et des vitres, et... Cela ne fut guère concluant. On reconnait bien là Tesla, parce que n'importe quel autre constructeur aurait fait un test avant de faire cette démonstration publique... La carrosserie serait plus solide que les vitres (!), et le constructeur d'annoncer qu'elle résiste aux balles. On peut tirer dessus avec un pistolet 9 mm. Nous ne sommes pas trop sûrs des motivations du constructeur, mais nous imaginons que d'un point de vue écologique, c'est une catastrophe. Simplement parce que pour qu'un tôle d'acier résiste aux impacts de balle, il faut qu'elle soit très épaisse (elle ferait 3 mm), donc très lourde. La réputation de Tesla de construire des voitures écologiques va en prendre un coup...
Tesla Cybertruck électriqueAucun doute que même dans sa configuration de base, le Tesla Cybertruck passera la barre des 3 tonnes... Mais s'il faudra beaucoup de matière, le constructeur fera assurément des économies sur l'emboutissage, et la peinture. Tous les panneaux de carrosserie sont parfaitement plats ! Les vitres aussi ! C'est très loin d'être l'idéal pour l'aérodynamisme, et on peut aussi s'inquiéter des bruits d'air. Et comme sur les anciennes De Lorean, il n'y a pas de peinture. Toutes les autos seront donc identiques, sauf bien sûr à proposer la peinture en option, ce que Tesla fera très probablement.

Tesla Cybertruck électriqueS'agissant d'un pick-up, qui est souvent un véhicule de loisirs aux Etats-Unis, Tesla nous montre la possibilité de rentrer un quad dans la benne. Cela plaira aux amateurs, mais la suspensions arrière qui a l'air de s'afaisser sur les illustrations ne réjouira personne. Gageons que ce sera corrigé sur le modèle de série. L'usage camping est également possible, mais toujours dans un style anguleux qui ne fera pas l'unanimité... Sinon, mettre des rampes de chargement dans l'ouvrant arrière de la benne est une idée que tous les constructeurs de pick-up avaient rejeté jusqu'à ce jour, parce qu'elle limite les possibilités de surélever le pick-up, ce que beaucoup de gens aiment faire aux Etats-Unis. Sans compter que cela rajoute du poids, comme le volet roulant électrique qui peut recourvrir la benne électriquement. Et si on rentrer un quad (électrique, bien sûr) dans la benne, on remarquera que les suspensions arrières ont besoin d'être renforcées, il n'est pas normal de voir un tel affaissement, comme sur l'illustration ci-dessous. Ou sont-elles réglables ?
Tesla Cybertruck électriqueAu rayon des défauts maintenant, il faut probablement voir les spécialités de Tesla, comme les poignées de porte rétractables ou l'ensemble des commandes regroupées dans l'écran tactile central. Tout cela est bien pour une personne qui se rend de son domicile à son bureau, mais pour un ouvrier qui a les mains sales, qui a du plâtre sur les mains, ou si lors des vacances d'hiver, on porte des gants, l'écran tactile trouvera vite ses limites. Une grosse part de la clientèle des pick-ups sont des professionnels, il leur faut des véhicules qui résistent à toutes les salissures, et qu'on puisse conduire avec des mains sales.
Tesla Cybertruck électriqueLe Cybertruck est annoncé avec une seule forme de carrosserie, et 3 motorisations. Ce qui est très peu. Il suffit de regarder le catalogue d'un Ford F150 (dont le nombre de variantes est proprement ahurissant) pour s'en convaincre. le Cybertruck de base a un moteur électrique arrière, il accélère de 0 à 96 km/h en 6,5 secondes et a une autonomie de 400 km. La version intermédiaire ajoute un moteur électrique sur les roues avants, pour atteindre les 96 km/h en 4,5 secondes, avec une autonomie de 480 km. Quant à la meilleure version, avec 2 moteurs sur le train arrière, accélère de 0 à 96 km/h en 2,9 secondes, avec 800 km d'autonomie. Les capacités de la batterie n'ont pas été divulguées, mais il faut imaginer dans les 200 kWh... La batterie seule fera alors probablement une tonne.Tesla Cybertruck électriqueIl n'y a aucun doute que ce Tesla Cybertruck est un petit exploit, puisqu'en dépit de caractéristiques à la limite du sensé, les tarifs restent concurrentiels. 39 900 ; 49 900 et 69 900 dollars selon la motorisation. La seule question est de savoir qui va acheter cela, puisque les amateurs traditionnels de véhicule électrique sont habitués à plus de modestie, tandis que la clientèle normale des pick-ups sera effrayée par le look, ou l'habitacle minimaliste. Mais aucun doute qu'il y a aura des fous pour en acheter, parce que ce véhicule est tellement dément qu'il en devient cool. Et puisque c'est zéro émission, pourquoi ne pas se faire plaisir ?


Laurent J. Masson

ADDENDUM : si le Tesla Cybertruck est disponible à la réservation en France, nous nous conseillons aux européens d'attendre avant de s'engager, jusqu'à ce qu'on soit sûr que le véhicule puisse recevoir une homologation européenne.






Dernières actualités de l'écologie automobile :


08-12-2019 — Hyundai i10, une substantielle montée en gamme — La petite qui se rapproche des grandes.

07-12-2019 — Des watts croates pour la future Hyundai N électrique — Pour le meilleur.

07-12-2019 — 259 autobus électriques chinois pour les hollandais — Une commande record.

06-12-2019 — Avec Iveco, le poids lourd Nikola Tre sur batterie avant l'hydrogène — Petite ou grande autonomie.

05-12-2019 — 4546 km en 27 h 25 minutes, un record fou parce que la vitesse fera toujours rêver — Attention, pas écolo !

04-12-2019 — Super malus à 20 000 €, le gouvernement plus écolo que financier — Qui le paiera ?

04-12-2019 — Electriques à Berlin : Renault y était avant Volkswagen — La Zoé starlette dans la capitale allemande.

03-12-2019 — F-Type : Jaguar abandonne le 6 cylindres — Tout ou rien.

03-12-2019 — Berlin : Volkswagen joue à fond la carte de l'électro-mobilité — Une ville branchée.

02-12-2019 — Big Boxer : quand BMW n'oublie pas les amateurs de mécanique — Hélas pas pour les automobilistes.

01-12-2019 — Déjà des améliorations sur l'Audi e-tron — Nouvelle technologie, nouvelles pratiques.

30-11-2019 — Smart organise sa quasi-disparition — Décryptage.

28-11-2019 — 100 000 Volkswagen eGolf électriques — Un succès peu visible, mais réel.

28-11-2019 — 778 km sans ravitailler pour la Hyundai Nexo à hydrogène — Un exploit coréen franco-suisse.



Nos derniers essais :


Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides