Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Mercedes EQE : plaira t-elle aux professionnels ?

Lun 06/09/2021   —   L'électrique des taxis et VRP.
Mercedes EQE électriqueLa classe E est le modèle le plus important de la gamme Mercedes. C'est celui qui se vend le plus, et c'est aussi celui sur lequel la marque à l'étoile a construit une bonne part de sa réputation. Une grande berline familiale, solide et excellente routière, elle est depuis longtemps une favorite des chauffeurs de taxis, des VRP et de tous les gros rouleurs. A ce titre, elle continue à très bien se vendre avec des motorisations diesel. Parce que l'avenir est électrique (serait ?), voici la Mercedes EQE, ou le pendant zéro émission de la classe E.
Mercedes EQE électriqueComme la grande EQS, cette EQE arbore une ligne de profil quasi monovolume, assurément efficace d'un point de vue aérodynamique, mais plus discutable côté esthétique. Grande berline, l'EQE fait 4,95 m de long, 1,96 m de large pour une hauteur de 1,51 m. Sur un empattement de 3,12 m, l'habitabilité est excellente, mis le volume du coffre est une mauvaise nouvelle. Alors qu'il est de 540 litres sur la classe E, il n'est ici que de 430 litres. Cela ne plaira pas aux chauffeurs de taxi.
Mercedes EQE électriqueDans l'habitacle, il y aura 2 versions de la planche de bord, puisqu'en option, on pourra obtenir des écrans sur toute la largeur. Mercedes souligne de plus la qualité de ses écrans, parfaitement lisible quelque soit l'angle de vision. Tout est donc tactile, mais Mercedes nous explique que l'ergonomie est soignée, avec des écrans donnant une réponse haptique (l'écran est plat, mais appuyer sur une commande dispense une sensation analogue à enfoncer un bouton) et des commandes vocales.
Mercedes EQE électriqueL'habitabilité arrière est évidemment de la plus haute importance, vu qu'il y a aujourd'hui des milliers de taxis qui ont une classe E. On ajoutera qu'avec une hauteur de 1,51 m, on aura beaucoup de place pour la tête. Et pour le coffre, on précise bien que c'est une malle classique, et pas un hayon. La lunette arrière est fixe.
Mercedes EQE électriqueComme toujours chez Mercedes, il y aura toute une gamme de motorisations, mais pour le lancement, qui est prévu à l'été 2022, il n'y aura qu'un seul modèle disponible : l'EQE 350. Avec un moteur de 215 kW et une batterie d'une capacité de 90 kWh, l'autonomie WLTP est annoncée à 660 km. Mercedes ne donne aucune indication de performances, mais en fait, il n'y en a pas besoin, puisqu'on a la désignation du modèle, 350. Cette Mercedes 350 électrique aura des performances comparables à une Mercedes 350 essence.
Mercedes EQE électriquePour ce qui est de la recharge enfin, Mercedes a retenu un chargeur AC embarqué de 11 kW en standard, et de 22 kW en option (il fera peut-être partie de la dotation de série en France). Et pour la recharge rapide en courant continu, la puissance maximale autorisée est de 170 kW, ce qui permet de gagner 250 km d'autonomie en 15 minutes de charge sur les bornes du réseau Ionity, dont Mercedes est l'un des financiers, ou équivalent. La grande question est donc de savoir si les professionnels qui sont abonné au diesel depuis longtemps se laisseront séduire, mais c'est actuellement très probable simplement du fait de raisons financières, puisque la fiscalité sur les voitures de société, en Allemagne comme en France, avantage nettement la propulsion électrique.



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mercedes ; voiture-electrique