Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Arena del futuro, test de la recharge par induction sur la route

Ven 03/12/2021   —   Avec Stellantis, en Italie.
piste Stellantis de l'arena del futuro, avec recharge par induction des véhiculesLe TGV a un truc. C'est un véhicule électrique qui se ravitaille en roulant grâce à des caténaires, de gros câbles électriques implantés au-dessus des voies. Sur les tramways récents, on s'en passe avec un dispositif de recharge creusé dans la chaussée. Mais une autre technologie existe. On la trouve sur certains rasoirs électriques, ou les smartphones haut de gamme. On pose l'appareil sur son socle, et cela recharge comme cela, sans aucun branchement. C'est la recharge par induction. Cette technologie est-elle adaptable aux véhicules routiers ? Le groupe Stellantis a décidé de le vérifier. Avec des moyens sérieux, et plusieurs partenaires, une piste d'essais Arena del futuro de 1050 mètres a été construite. Elle se situe en Italie, à proximité immédiate de l'autoroute qui relie Milan à Brescia. Des boucles métalliques placées sous l'asphalte sont alimentées par un courant électrique d'une puissance de un mégawatt, et grâce à la technologie Dynamic Wireless Power Transfer (DWPT, transfert de puissance dynamique sans fil), les véhicules électriques qui ont été modifiés par l'ajout d'un récepteur spécial, sont rechargés en roulant.
piste Stellantis de l'arena del futuro, avec recharge par induction des véhiculesC'est un test, la technologie est encore expérimentale, mais déjà, on peut faire 2 commentaires. Le premier, qui est la meilleure raison de détester cette technologie, est qu'elle implique des pertes. Même sur un smartphone, il y en a. Rien n'est plus efficient qu'un câble. Les gens ont pris l'habitude de s'en moquer avec les smartphones, parce que les quantités d'électricité perdues sont très faibles, mais ici, d'autant plus que la liaison sera moins bonne, ce seront des kWh qui seront gaspillés... On pensera ensuite à la facture, parce que si une borne de recharge coûte cher, le kilomètre de route est encore bien plus cher... C'est dire que même si la technologie est fonctionnelle – le test est réalisé avec une Fiat 500 et un autobus Iveco E-Way – il faudra d'autres arguments pour un éventuel déploiement sur une voie publique.



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Fiat ; borne-recharge-electrique