Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

Oreca va développer des moteurs à hydrogène

Sam 10/12/2022   —   Pour fêter le cinquantenaire de l'entreprise ?
banc d'essais pour moteur à hydrogène chez OrecaC'est un constructeur automobile. Il construit des voitures de A à Z, sauf les moteurs, qu'il achète à un tiers, mais il les modifie pour les faire fonctionner selon ses préférences. C'est Oreca, une entreprise française leader, dédiée à la compétition automobile au plus haut niveau, et dont les voitures sont des habituées des podiums dans toutes les courses d'endurance, et tout particulièrement aux 24 Heures du Mans. Les Alpine qui courent au Mans par exemple, n'ont quasiment rien d'Alpine. Les voitures sont intégralement conçues et construites par Oreca, et leur moteur est anglais, fabriqué par Gibson, mais réglé par Oreca. Conception des châssis, développement moteur, Oreca a de multiples compétences, il vient de décider de les élargir. Oreca possède déjà des bancs moteurs traditionnels, soit des salles où on peut faire tourner à volonté un moteur essence dans toutes les conditions possibles, il vient d'ajouter à ces équipements un banc dédié aux moteurs à hydrogène. On parle bien de moteurs à combustion, à allumage commandé, mais qui fonctionneraient à l'hydrogène, et non à l'essence.
bonbonnes d'hydrogène pour alimenter le banc d'essaisOn pense immédiatement à Alpine, puisqu'il y a 2 mois, le constructeur de voitures de sport créait la surprise avec son concept-car Alpenglow à hydrogène. Parallèlement, le dirigeant d'Alpine évoquait l'idée d'une voiture de compétition qui fonctionnerait à l'hydrogène. Si l'idée était bonne, on comprenait mal comment elle pourrait jamais être concrétisée. En Formule 1, le règlement ne l'autorise pas pour le moment, et en endurance, où le règlement est plus souple, très ouvert aux nouvelles technologies, on ne pouvait que s'interroger puisqu'Alpine ne construit ni les voitures, ni leurs moteurs. On comprend aujourd'hui que le projet est réel, et que c'est Oreca qui va le mener à bien. Même si dans son communiqué, Oreca ne fait aucunement mention d'Alpine.
bonbonnes d'hydrogène pour alimenter le banc d'essaisLa base de départ est un 4 cylindres de 2 litres, Oreca a déjà retenu une injection directe. Quasiment tout devra être modifié pour l'adapter à l'hydrogène. L'alimentation et la distribution bien sûr, mais aussi le forme des chambres de combustion. La culasse et les pistons devront être redessinés pour tenir compte de la vitesse d'inflammation de l'hydrogène, qui est différente de celle de l'essence. Un gros travail en perspective, mais on se réjouit qu'une entreprise française l'effectue.

Et quand Oreca va fêter ses 50 ans l'année prochaine, il serait fabuleux qu'elle présente pour l'occasion une auto sans émission de CO2 !



Rubrique(s) et mot(s)-clé : equipementiers ; hydrogene-combustion-interne ; competition-manifestation