Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

2023 verra t-il le retour de la croissance ?

Lun 02/01/2023   —   Prévisions sous les nuages.
mini centrale hydraulique UkraineOn ne l'avait pas réalisé à l'époque, mais 2019 fut vraiment une année formidable. En France, on avait immatriculé 2 214 279 voitures neuves. L'année suivante fut celle du Covid, 2021 amena la pénurie de semi-conducteurs, et 2022 la guerre en Ukraine, avec le retour de la barbarie russe et des destructions massives en Europe. Cette succession de crises a fait que le marché a baissé plusieurs fois de suite, s'est effondré même, puisqu'il ne s'est plus vendu que 1 529 035 voitures neuves en France, en 2022. Le marché auto a quasiment dévissé d'un tiers en 3 ans, et c'est une catastrophe. Il faut penser aux commerciaux de l'automobile, tous ces gens qui ont une part majeure de leur revenu qui est lié à leur chiffre. Moins ils vendent de voitures, moins ils gagnent. Et si à la concession, un mécanicien part à la retraite, vu la baisse du volume de ventes, il n'est pas remplacé. Certains écologistes prônent la décroissance, et le terme est populaire dans certains milieux, mais il faut comprendre sa corrélation immédiate, qui est une baisse du pouvoir d'achat. Pour les particuliers, mais aussi pour les collectivités locales, puisque les recettes des certificats d'immatriculation, sont la seule ressource financière directe des régions.

Pour la nouvelle année, on voudrait bien sûr se montrer optimiste, mais il apparaît que ce serait difficile. De toutes les difficultés de ces 3 dernières années, aucune n'est résolue. Il s'en est même ajouté de nouvelles, notamment l'inflation et la hausse des taux d'intérêts qui augmente le coût des crédits (ou des leasings). On attend tout de même une amélioration substantielle dans la disponibilité des semi-conducteurs, et autres petits composants électroniques qui ont bloqué la production de nombreux modèles ces 18 derniers mois. Les difficultés logistiques devraient aussi être solutionnées dans les mois à venir, mais parce que l'économie mondiale et l'environnement géo-politique restent mauvais, personne n'attend une vraie reprise. Au lieu de faire un tiers de moins, on fera en 2023, un quart de moins par rapport à cette fabuleuse année 2019.

La seule vraie croissance digne de ce nom sera encore une fois au niveau des électriques. Au moins pour une simple raison mécanique, qui est l'offre va croître, mais aussi parce que la technologie a progressé. La majorité des électriques a désormais une autonomie de plus de 350 km. Ces autos répondent aux besoins de 99 % des automobilistes. Il s'est vendu quelques 200 000 électriques en France en 2022, ce devrait monter à plus de 225 000 en 2023.


Laurent J. Masson

Illustration, une mini centrale hydraulique en Ukraine, construite après les bombardements russes qui ont coupé l'électricité du réseau. Crédit photo : t.me/liveukraine_eng.

Croyez-vous à une reprise du marché auto en France, en 2023 ?



Rubrique(s) et mot(s)-clé : toutes-les-marques ; industrie-production