Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

Les meilleurs motoristes nippons réunis pour faire gagner l'hydrogène

Dim 28/05/2023   —   Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha.
Honda, Kawasaki, Suzuki et YamahaLe thermique n'a pas dit son dernier mot, et de par le monde, de nombreux ingénieurs motoristes travaillent toujours à améliorer ce bon vieux moteur à essence, pour le rendre plus vertueux, pour le décarboner. Le meilleur moyen est probablement de l'alimenter à un carburant décarboné, et il n'y en a à peu près qu'un seul, c'est l'hydrogène. Sous le regard du gouvernement nippon, qui a approuvé leur association de recherche, Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha vont travailler conjointement pour améliorer le moteur à explosion fonctionnant à l'hydrogène. Le programme de recherche s'appelle HySE (Hydrogen Small mobility & Engine technology), où on retiendra le mot de petit, parce qu'il est question ici de petits véhicules. Soit des motos, soit les petites autos kei, qui bénéficient d'un statut particulier au Japon.

S'il est possible de convertir n'importe quel moteur à allumage commandé à la consommation d'hydrogène, il est difficile d'optimiser. L'hydrogène n'a pas du tout la même vitesse d'inflammation que l'essence, son volume d'inflammation est aussi très différent. Les japonais se sont alors organisés, et chacun va travailler à un domaine précis.

Yamaha par exemple, étudiera les exigences relatives à un système de ravitaillement en hydrogène et à des réservoirs d’hydrogène sur des véhicules de petite taille. Kawasaki se consacrera à l’équipement auxiliaire requis pour un système d’alimentation en carburant et des réservoirs, et de l’équipement installé entre le réservoir de carburant et l’injecteur. Les 4 travailleront sur la fonctionnalité, les performances et la fiabilités de moteurs à hydrogène, Honda allant jusqu'à faire ce qu'on pourrait appeler de la recherche fondamentale.

On soulignera enfin que Toyota est membre exceptionnel de l'association, et en tant que premier constructeur du monde, c'est incontestablement lui qui peut faire le plus pour faire avancer la mobilité à hydrogène. On y croit !

Illustration : le Covid est passé par là, les gens ne se serrent plus les mains...

Les constructeurs européens devraient-ils eux aussi travailler sur l'hydrogène ?



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Honda ; hydrogene-combustion-interne