Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

22 années d'expériences pour vous informer.

L'autorité de la concurrence ne veut pas faire de vagues

Dim 16/06/2024   —   La question des bornes de recharge.
borne de recharge en panneUn organisme officiel, l'Autorité de la concurrence, a porté son regard sur les infrastructures de recharge des véhicules électriques (IRVE) en France, et elle a rédigé un rapport sur ce sujet. On louera son aspect pédagogique. Pour celui qui ne connaît pas bien comment fonctionne les IRVE en France, la lecture de ce rapport le lui fera comprendre. Mais si l'autorité de la concurrence préconise la facturation de la distribution d'électricité au kWh (et non pas à la minute), et l'installation de totems sur les stations d'autoroute, pour y afficher en gros le prix de l'électricité (comme on le voit pour le prix des carburants pétroliers), elle n'aspire à aucun changement dans l'organisation de la distribution d'électricité aux automobilistes. Il y a des opérateurs de recharge, des opérateurs de mobilité, des plateformes d'interopérabilité, tout cela est-il bien nécessaire ?

Rien de cela n'existe dans la distribution des carburants pétroliers, et cela ne manque à personne. Un automobiliste qui va habituellement chez, par exemple, Total, peut aller un jour faire son plein chez, par exemple, Avia, sans formalité ni rien. L'électricité est-elle différente ? On recharge son smartphone n'importe où sans souci. Il y a même des adaptateurs pour recharger aussi bien en 110 qu'en 220 volts.

Nous voyons néanmoins le marché évoluer, puisqu'avec la capacité des batteries qui augmente, comme les courants de recharge, il y aura de moins en moins de petites recharges, qui sont devenues inutiles, mais de plus en plus de grosses recharges, où l'automobiliste prendra d'un coup, 40, 50 ou 60 kWh. On voit aussi des fonds privés qui investissent dans les stations de recharge, par exemple dans celles du réseau Fastned, aux côtés des géants de la distribution comme Carrefour ou Lidl.

Alors quand l'autorité de la concurrence préconise la création d’un organe interministériel, afin d’assurer la coordination... la planification et le suivi du déploiement au niveau national... MoteurNature suggère plutôt d'interdire les opérateurs de mobilité et les plateformes d'interopérabilité, et d'imposer l'installation d'un système de paiement par carte bancaire sur toutes les bornes de recharge, comme cela existe déjà depuis des années dans les laveries, ou les stations de lavage. En attendant cela, l'automobiliste qui recharge son auto en payant un opérateur de mobilité ne paie pas que de l'électricité.


Laurent J. Masson


Croyez-vous que ce rapport de l'autorité de la concurrence aura une quelconque utilité ?



Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; borne-recharge-electrique