Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Mercedes s'engage pour l'Adblue

Mar 20/01/2004   —   Avec les derniers développements de la technologie anti-pollution, on aurait pu croire que les filtres à l'échappement nécessitant un additif allaient être relégués à l'histoire ancienne, il n'en est rien.
Mercedes AdbluePour les automobiles particulières, la technologie du filtre à particules (FAP) introduite par Peugeot en l'an 2000, et qui fonctionnait avec un additif nommé Eolys (il faut en remettre tous les 80 000 km), est désormais supplanté par des FAP de nouvelle génération fonctionnant sans additif. Mais pour les très gros diesels, soit les blocs de plus de 10 litres de cylindrées des poids lourds, cette technique n'est pas à ce jour assez efficace. Et en prévision des normes anti-pollution qui vont devenir plus strictes, l'additif s'impose. C'est la conclusion à laquelle les ingénieurs de DaimlerChrysler sont parvenus, et des différents additifs sur le marché, le constructeur de Stuttgart a choisi l'AdBlue, un additif non toxique et sans odeur ni couleur fabriqué à partir d'urée. Le principe de fonctionnement (simplifié) est que le chauffeur du poids lourd en faisant le plein de gazole, fait aussi le plein d'AdBlue (si nécessaire). Et qu'à bord du camion, un dispositif transforme l'AdBlue en ammoniaque (liquide toxique à la distribution règlementée), qui passe ensuite dans un filtre à Nox intégré à l'échappement, et c'est l'ammoniaque qui réagit avec les oxydes d'azote, pour les transformer an azote simple et en vapeur d'eau.

Renault Trucks, Volvo, M.A.N. et Mack Truck sont associés au projet, et une station distribuant de l'AdBlue est déjà en service à Stuttgart. C'est une station Total, équipée par Tankschutz Bott GmbH.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mercedes ; essence-diesel