Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Rentrée en fanfare pour l'hydrogène

Lun 30/08/2004   —   Honda, DaimlerChrysler, Toyota, presque tous les fabricants de voitures à pile à combustible (PAC) ont procédé ou vont procéder à de nouvelles mises en service.
HydrogeneAu début de l'été, DaimlerChrysler avait tiré le premier en livrant 6 Mercedes F-Cell à Berlin. Honda répliquait quelques jours plus tard en confiant 1 FCX au South Coast Air Quality Management District (une administration américaine qui profite de ces véhicules pour organiser différentes manifestations pour en montrer les avantages), et une autre sera livrée le mois prochain. Mais avant cela, DaimlerChrysler refait l'actualité puisqu'après avoir livré 2 F-Cell à Singapour, le constructeur allemand a équipé le leader mondial de la messagerie, UPS, de 3 fourgonnettes à PAC. Il s'agit de Sprinter (un avait déjà été mis en service par UPS l'année dernière), et c'est aux USA.

Ce véhicule a beaucoup progressé depuis l'année dernière, puisque le rendement de son train roulant a été accru de 20 %, son autonomie de 40 % (désormais 250 km, excellent pour un fourgon zéro-pollution qui dépasse les 3 tonnes en charge !), et la puissance de son moteur a elle gagnée 45 %. En 2 mots, ce nouveau Sprinter à PAC est maintenant aussi performant que son équivalent diesel, le bruit et la pollution en moins.
Selon les mots de Chris Mahoney, le senior vice president of global transportation services d'UPS : « passer d'une économie basée sur un carburant fossile à l'économie de l'hydrogène serait un grand pas en avant environnemental et technique ». Et plus fort : « Nous allons continuer à nous servir rapidement de cette technologie avec l'espoir que dans le futur proche, nous puissions déployer des véhicules zéro-pollution à l'ensemble de notre flotte de 88 000 véhicules ».

88 000 véhicules à PAC, c'est pour demain. En attendant ce jour meilleur, Toyota procédera à au moins une nouvelle mise en service cet automne, et le coréen Hyundai devrait faire de même. A la fin de l'année, ce sera plus de 140 véhicules à PAC qui circuleront dans le monde, dans tous les grands pays industrialisés. Sauf hélas en France, même si les choses bougent (chez les industriels sinon chez les politiques), puisqu'on attend 3 voitures à PAC dans le seul Hall 1 au salon de l'auto de Paris en septembre.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mercedes ; voiture_pile-a-combustible