Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

L'hybride pour sauver MG-Rover

Mar 19/04/2005   —   MG-Rover fait l'actualité, mais ce n'est pas en bien. 5.000 personnes savent déjà que leur emploi est perdu, et d'autres devraient suivre. C'est le moment de faire des propositions, mêmes les plus folles, un grand patron s'y essaie.
A 54 ans, celui qui fut le producteur des Sex Pistols, le père du label Virgin, est l'un des plus grands patrons britanniques, c'est ce qui lui a permis d'être fait chevalier. Et acteur majeur dans le domaine des transports avec Virgin Atlantic et Virgin Trains, les idées et opinions de Sir Richard Branson doivent être écoutées avec attention. Pour sauver MG-Rover, Sir Branson s'est exprimé dans une interview au quotidien THE INDEPENDANT. Il y soutient que l'arrêt d'une grande usine de production, complète avec un personnel formé et opérationnel serait un immense gâchis, et qu'il serait habile d'utiliser ces facilités pour fabriquer des voitures hybrides, une technologie très opportune à l'heure où les gisements de la Mer du Nord, dont le Royaume-Uni a longtemps profité, s'épuisent.

Il faudrait bien sûr des investissements considérables pour développer et mettre en production des voitures hybrides à Longbridge, mais Sir Branson propose pour cela des fonds publics européens, en citant l'exemple de l'A380. Ce nouvel Airbus, qui sera le plus habitable et le plus écologique (par voyageur) des gros porteurs, n'a pu être développé qu'avec des crédits avantageux prodigués par les plus grands établissements européens, avec le soutien affirmé de la classe politique. Que l'on fasse la même chose pour la voiture hybride.

Excellente idée Sir Branson ! Mais on doute qu'elle se concrétise, alors que de plus en plus de promoteurs immobiliers lorgnent sur le site de Longbridge, jadis excentré, mais aujourd'hui très bien situé, et avec un potentiel immense. Un peu à l'image du quai de Javel à Paris il y a 30 ans. Pourtant il n'y a rien de plus vrai que si la voiture hybride, et l'hydrogène, les technologies de demain, sont lentes à décoller, c'est de la faute à la lenteur des politiques, qui tardent à lancer l'impulsion qui rassurerait les investisseurs...

Rubrique(s) et mot(s)-clé : autres-marques-artisans ; industrie-production