Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Mitsubishi et la traction électrique

Lun 16/05/2005   —   Après l'avoir présentée à son siège de Tokyo le 11 mai, Mitsubishi exposera à l'Exposition d'Ingénieurerie Automobile de Yokohama, du 18 au 20 mai, une Colt convertie à la traction électrique.
Les temps sont très durs pour Mitsubishi. En dépit de la renommée intacte du Pajero, et du succès encore très récent des EVO en rallies, le constructeur a perdu des parts de marché partout dans le monde, et ses relations avec son principal actionnaire, le groupe DaimlerChrysler sont tendues. Il n'est donc pas possible de suivre ses concurrents japonais, Honda, Toyota et Nissan dans le développement de voitures à pile à combustible (PAC) fonctionnant à l'hydrogène. Mitsubishi n'en a absolument pas les moyens, mais la marque aux 3 diamants n'entend pas pour autant se priver d'investir dans les nouvelles technologies de l'automobile. Partant du constat qu'une voiture à PAC est avant tout une voiture électrique, Mitsubishi lance un projet de recherches sur la traction électrique. L'auto sera développée avec des batteries, et on verra ensuite les opportunités pour s'orienter vers une configuration hybride, avec un petit moteur essence qui ferait office de générateur, ou mieux une pile à combustible...

L'architecture technique est déjà arrêtée, la voiture emploiera 2 moteurs-roues, et les batteries seront de type Lithium-Ion (en bleu sur le diagramme ci-contre, mais la taille n'est pas réaliste, elles devraient être beaucoup plus volumineuses). Le prototype possède 2 moteurs électriques de 20 kW, de type synchrone avec aimant permanent, et ils sont implantés aux roues arrières. Mitsubishi annonce une vitesse de pointe de 150 km/h, avec une autonomie de 150 km, la voiture ayant une masse à vide de 1150 kg. Cela, sur une base qui se reconnait, puisqu'il s'agit d'une Colt. Mais que personne n'espère trouver cette auto chez un concessionnaire, cette Colt électrique est un prototype et rien d'autre.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mitsubishi ; voiture-electrique