Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

3 bus au H2 pour les pékinois

Jeu 04/08/2005   —   Capitale d'une grande puissance économique en plein développement, Pékin (Beijing) ne pouvait se passer de bus à pile à combustible. Elle aura 3 Mercedes Citaro.
Après les allemands, les anglais, les espagnols, les luxembourgeois, les hollandais, les islandais, les américains, les japonais, les australiens (entre autres pays), les chinois vont pouvoir s'enorgueillir de disposer d'un bus à pile à combustible (PAC), alimenté par de l'hydrogène. Enfin les chinois auront un transport en commun zéro pollution, comme un train, mais qui circule sur le réseau routier. Et avec ce nouveau venu au club des pays partisans des nouvelles technologies respectueuses de l'environnement, on se demande quel sera le dernier pays du monde à disposer de ce progrès : le Burkina-Faso ? L'Ethiopie ? La France ?

Les photos de cette page ont été prises à Mannheim, à l'usine DaimlerChrysler où sont fabriqués ces autobus (semblables à ceux du programme européen CUTE, dont le premier modèle fut mis en service à Madrid en 2003), une délégation chinoise s'y était rendu pour prendre officiellement possession de ces véhicules, avant leur mise en service à Pékin d'ici quelques semaines. Affectés à l'un des trajets les plus parcourus de la capitale chinoise, ces 3 bus ne seront malheureusement qu'une goutte d'eau dans la mer, puisqu'il y a 17 000 bus en circulation à Pékin (!). Mais si l'expérience est concluante (il s'agit d'un test prévu pour durer jusqu'en 2007), elle sera considérablement étendue. Au vu des résultats du programme européen CUTE, qui a placé des bus dans 9 villes européennes, et dont le succès est vérifiable, puisqu'ils ont déjà parcouru plus de 800 000 km sans gros pépins (on a surtout recensé des problèmes d'électronique), c'est un énorme marché potentiel pour DaimlerChrysler, surtout dans la perspective des Jeux Olympiques de 2008, pour lesquels il est d'ores et déjà prévu de ne faire circuler les joueurs que dans des véhicules zéro pollution.

L'hydrogène sera produit par Sinohytec, la distribution sera assurée par BP, sous le monitoring de l'université de Tsinghua, avec le cautionnement du Ministère chinois pour la Science et la Technologie (MOST).


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mercedes ; transports-en-commun ; transports-en-commun