Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Pour la course aux économies ? Toyota Prius GT hybride de compétition

Prius de compétitionLes limites de l'hybride

L'idée est apparue très vite. La Prius II a tellement de qualités, qu'il serait réducteur de la vendre sur le seul atout de sa frugalité en carburant. La direction de Toyota a donc demandé à Toyota Racing Development de s'occuper du cas Prius, et au moins 3 prototypes ont été réalisés, dont un qui est venu en Europe à l'occasion du Goodwood Festival of Speed. Là, cette auto sera assimilable à un concept-car performant, car Toyota n'a aucun projet d'en développer une version de série, ni d'engager l'auto dans quelque championnat ou compétition isolée.

Prius de compétitionDu moins en compétition réelle, puisque dans le domaine du virtuel, il existe une version du jeu Gran Turismo avec une Prius en piste... Mais la Prius qui était à Goodwood était elle très réelle, et Toyota semble s'intéresser au sujet plus qu'il ne voudrait le faire croire, puisqu'il s'agit d'une seconde version du concept. La première, le journaliste anglais Peter Lyon avait eu la chance d'être invité à la conduire, et il en avait vite trouvé les limites. Ce ne sont pas celles du moteur à essence, qui n'est pas le bloc de la Prius d'origine, mais la version la plus poussée de ce moteur, celle qui équipe la Yaris T-Sport, ce sont les limites du système hybride qui sont très vite atteintes.

Prius de compétitionLe moteur essence fournit une puissance de 99 ch DIN, soit un très net progrès par rapport aux 77 ch de la Prius de série. Avec une suspension durcie, abaissée, et une cure d'amaigrissement qui a réduit la masse de quelques 180 kg, le gain en performances est déjà enviable, mais sur circuit, l'hybridation ne convainct personne. Au départ, c'est vrai que la Prius démarre fort, puisqu'il y a la force du moteur à essence qui est cumulée avec la puissance de l'électrique. Le moteur électrique qui puise sa force dans les batteries, et les batteries qui se rechargent lors des freinages, et des longues décélérations. Mais en course, les temps de freinage sont réduits au plus court, et cela ne marche plus.

Prius de compétitionLe journaliste allemand qui avait testé une Prius sur l'Autobahn avait ainsi pu conclure que la voiture hybride japonaise ne valait pas un TDI allemand, et c'est vrai qu'après 10 minutes pied au plancher (tout propriétaire de Prius peut en faire l'expérience), on se retrouve dans une berline de 1300 kg emmené par un seul moteur à essence de 77 ch... Le but de cette seconde version de Prius de course, qui fut présentée à Goodwood sous l'appellation Prius GT était d'améliorer cela, par l'adaptation de l'Hybrid Synergy Drive. Et la première modification qu'a réalisé Toyota fut d'augmenter la capacité de la batterie (le pack de batteries). Avec 9 kW embarqués en plus (+ 30 %), le moteur électrique peut tourner plus qu'un seul tour de circuit comme c'était le cas auparavant.

Prius ModellistaEnsuite, Toyota a cherché à faire se recharger la batterie plus rapidement. C'est pour cela que la régime maximal du générateur a été augmenté, passant de 10.000 à 12.000 tr/mn, avec un contrôleur recalibré pour offrir la meilleure performance, et non un compromis performance / consommation comme sur la Prius de série. Ce faisant, et s'appuyant sur la batterie plus puissante, on a pu augmenter le voltage du système, qui monte de 500 à 550 V, ce qui a permis l'emploi d'un moteur électrique lui aussi un peu plus puissant, puisqu'il passe de 50 à 60 kW. Avec cela, le 0 à 100 km/h est réalisé en 8.7 secondes, mais les consommations à vitesse stabilisée sont pourtant quasi-identiques à la Prius de série, car le plus grand appétit du moteur thermique est compensé par les améliorations au système hybride, et la réduction de la masse.

Toyota n'a pour l'heure aucun projet de transformer cet essai en produit de série, mais on peut quand même noter que dans l'hypothèse – peu crédible – où les ventes de Prius viendraient à fléchir, Toyota a une bonne carte dans son jeu pour les redresser. Sans oublier qu'au Japon, Toyota commercialise déjà des pièces tuning pour la Prius, dans la gamme Modellista (disponible au Japon uniquement). Il ne s'agit que de pièces pour modifier l'esthétique d'une Prius, mais cela peut changer un jour...







Dernières actualités de l'écologie automobile :


27-02-2020 — De nouvelles Kia hybrides rechargeables, et des Hyundai sportives — 2 marques qui se distinguent.

26-02-2020 — Une motorisation hybride rechargeable pour le plus performant des Touareg — Volkswagen R.

26-02-2020 — Polestar se cherchait un style et l'a trouvé — Il va falloir compter avec Polestar.

25-02-2020 — Renault Twingo Z.E. meilleure que prévue, mais... — Face à une concurrence difficile.

25-02-2020 — DS 9 E-TENSE, belle et désirable mais interdite à Macron — Pour l'amour de la marque.

23-02-2020 — La France est au SP95-E10, les Etats-Unis veulent généraliser l'E15 — Pour plus d'indépendance.

22-02-2020 — L'électricité renouvelable en Allemagne a battu le nucléaire en France — Fessenheim, c'est dépassé !

21-02-2020 — Hyundai-Kia solide numéro 4 en Europe — Grâce à l'électrification.

21-02-2020 — Porsche ouvre la plus puissante station de bornes de recharge d'Europe — Juste à côté du circuit !

20-02-2020 — Hyundai i20, premiers tours de roue électrifiés — En 48 Volts.

20-02-2020 — Kia Sorento, diesel 202 ch ou hybride 230 ch — Un grand SUV écolo ?

19-02-2020 — Jaguar Land Rover Vector, sur la voie de l'autonomie — Un prototype de R&D.



Nos derniers essais :


Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
— Des arguments renforcés pour cette électrique.

Hyundai ; voiture-electrique
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel