Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Loremo LS & GT, les prototypes des voitures hyper efficientes de demain

Hyper efficacité

Il y a beaucoup de manières de rendre une voiture plus sobre, mais ce sont celles utilisant les hautes technologies qui font la une des journaux. Injection haute pression pour optimiser la combustion, transmission à variation continue pour maintenir le moteur au régime de son meilleur rendement, hybridation pour permettre de récupérer l'énergie perdue lors des freinages... Des techniques, lourdes, complexes, coûteuses, et dont certains s'interrogent sur la fiabilité. Gerhard Heilmaier, Stefan Ruetz et Uli Sommer, les hommes derrière Loremo AG, ont préféré concentrer leurs efforts sur des paramètres plus classiques, mais pas moins efficaces : le poids et l'aérodynamisme.

L'objectif : moins de 500 kg, pour une auto capable de transporter 4 personnes, s'il vous plait. Ce n'est pas simple, car on veut une vraie voiture, et pas un quadricycle léger limité à 45 km/h, et conduisible sans permis. Par rapport à l'époque de la 2CV, une auto doit aujourd'hui passer avec succès un crash-test, et répondre à toutes sortes de normes de sécurité, qui compliquent énormément la vie des concepteurs ! On ne peut critiquer puisque c'est pour la sécurité, mais pour faire léger avec toutes ces contraintes, il faut être habile, et le point fort de la Loremo est donc dans son chassis.

Le chassis de la Loremo ne fait en effet que 95 kg, ce qui est incroyablement léger pour un chassis-coque tout en acier. Et c'est pourtant en même temps d'une rigidité à toute épreuve, il y a donc un truc. Ce truc est une sorte de cellule de survie, qui a été brevetée, et qui trouve toute sa force dans l'absence d'ouvrants latéraux. Presque toutes les voitures ont des ouvrants latéraux, on appelle cela des portières, mais pour offrir une rigidité maximale au plus faible poids, la Loremo en est dépourvue. Et quand on est assis dans l'auto, on n'est pas assis entre 2 portières, on est assis dans un caisson d'acier.

Il y a un longeron d'acier qui fait quasiment toute la ceinture de caisse, et dans l'habitacle, les 4 occupants de l'auto sont parfaitement en sécurité. Mais le revers de cette architecture, est que pour s'installer à bord, il n'y a plus d'autre possible que de passer par le dessus. Ce sont de grands panneaux ouvrants qui se lèvent, et qui pour le panneau avant, lève en même temps la colonne de direction. La Loremo n'est pas une voiture dans laquelle on monte, c'est une auto dans laquelle on descend ! On enjambe l'aile, et debout devant le volant, on s'asseoit comme si on était dans une baignoire.

C'est rigolo, mais il est clair qu'il faut être jeune pour faire cela. Surtout pour monter à l'arrière, car la garde au toit y est plus faible, et que les sièges y sont dos à la route, ce qui ne fait pas l'unanimité. Les photos montrent tout cela, mais ce qu'il est plus difficile d'apprécier sur ces images, est que l'auto est vraiment, vraiment, toute petite. La Loremo ne fait qu'1,10 m de hauteur. On est presqu'assis par terre, et si on doit voyager à deux, il vaut mieux que ce soit avec une bonne amie, car l'auto ne fait qu'1,36 m de large. Pour comparer, une petite Citroën C1 fait 1,63 m de large... On est réellement serré dans la Loremo ! S'il y a des couples heureux de dormir dans un lit de 120 cm, il y a moins de place que cela dans cette voiture.

Mais la rançon de cette compacité hors-normes, c'est une surface frontale de moineau. Et pas si courte (3,84 m), pour avoir une longue queue qui diminue la trainée aérodynamique (Cx : 0.20), cette voiture bat des records. Avec une masse contenue à 450 kg, la Loremo LS (Low Resistance Mobile Light & Simple) n'a besoin que d'un moteur de 20 ch (15 kW) pour monter à 160 km/h, tandis que la consommation moyenne est de 1,5 l/100 km. Alors même si on est à l'étroit, le Paris-Nice avec 15 litres de carburant, c'est quand même pas mal. La Loremo parvient à ce résultat avec un petit moteur turbo-diesel, et 2 autres moteurs sont actuellement à l'essai (tous diesel).

Deux ont été retenus pour le moment. Le premier de 20 ch, est un bicylindre, et pour aller plus loin, il y a un 3 cylindres de 50 ch, qui devrait emmener l'auto à 220 km/h, avec une consommation moyenne de 2,7 l/100 km. Où se trouve ce moteur ? Entre les sièges avants et arrières (on remarque les prises d'air sur les flancs). Il y a très peu de place, mais le moteur est si petit que cela suffit. La transmission dirige ensuite la puissance vers les roues arrières, ce qui pourrait faire de la Loremo une voiture amusante à conduire, en dépit de sa puissance limitée. Parce que propulsion à moteur central, c'est l'architecture des meilleures GT !

La répartition des masses est idéale, de 50/50, et profitant de sa masse ultra-réduite, la Loremo se contente de pneus de 105/70 R14, ce qui réduit encore sa résistance à l'avancement. Et c'est suffisant. Personne ne conteste q'un pneu d'une largeur de 215 soit insuffisant pour une Peugeot 407, et la Loremo ne faisant qu'un tiers du poids de la Peugeot, des pneus qui ne font que la moitié de la bande de roulement de la Peugeot lui conviennent très bien. En même temps, ils illustrent la difficulté de trouver des éléments pour concevoir une voiture ultra-légère.

Le chassis est évidemment original, idem la carrosserie, qu'il est projeté de produire en plastique thermomoulé, sans peinture (ce prototype est en fibre de verre), mais il y a nécessairement beaucoup de pièces à trouver chez des équipementiers. Et quand il s'agit de pièces qui n'ont rien de standard, ce n'est pas une mince affaire. Des pneus de 105/70 R14 ne se trouvent pas chez les marchands de pneus, c'est pourtant ce qui a été le plus simple à trouver... Loremo AG, qui travaille à ce projet depuis 6 ans, a déjà calculé les prix. 11.000 € pour la Loremo LS et 15.000 € pour la Loremo GT. Ce sont les prix lorsque l'auto sera produite en série, ce à quoi ils prévoient d'aboutir en 2009. Mais pour le moment, il n'y a aucune usine, et l'entreprise négocie les arrangements financiers qui lui permettront d'arriver à ses fins.

Quelque soit la suite de ce projet, la Loremo est un exemple à suivre pour tous les autres constructeurs. Renault a révolutionné l'industrie avec la Logan, sa voiture low-cost, le nouveau challenge est celui de la voiture high-efficiency. Qui sera le premier à le relever ?







Dernières actualités de l'écologie automobile :


08-12-2019 — Hyundai i10, une substantielle montée en gamme — La petite qui se rapproche des grandes.

07-12-2019 — Des watts croates pour la future Hyundai N électrique — Pour le meilleur.

07-12-2019 — 259 autobus électriques chinois pour les hollandais — Une commande record.

06-12-2019 — Avec Iveco, le poids lourd Nikola Tre sur batterie avant l'hydrogène — Petite ou grande autonomie.

05-12-2019 — 4546 km en 27 h 25 minutes, un record fou parce que la vitesse fera toujours rêver — Attention, pas écolo !

04-12-2019 — Super malus à 20 000 €, le gouvernement plus écolo que financier — Qui le paiera ?

04-12-2019 — Electriques à Berlin : Renault y était avant Volkswagen — La Zoé starlette dans la capitale allemande.

03-12-2019 — F-Type : Jaguar abandonne le 6 cylindres — Tout ou rien.

03-12-2019 — Berlin : Volkswagen joue à fond la carte de l'électro-mobilité — Une ville branchée.

02-12-2019 — Big Boxer : quand BMW n'oublie pas les amateurs de mécanique — Hélas pas pour les automobilistes.

01-12-2019 — Déjà des améliorations sur l'Audi e-tron — Nouvelle technologie, nouvelles pratiques.

30-11-2019 — Smart organise sa quasi-disparition — Décryptage.

28-11-2019 — 100 000 Volkswagen eGolf électriques — Un succès peu visible, mais réel.

28-11-2019 — 778 km sans ravitailler pour la Hyundai Nexo à hydrogène — Un exploit coréen franco-suisse.



Nos derniers essais :


Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides