Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

DiesOtto : le meilleur de l'essence et du diesel enfin réunis... Pour le meilleur !

Clôturer le débat

Depuis plus de 20 ans que le débat essence/diesel ennuie la vie de l'automobiliste, voici enfin une solution : un moteur qui n'est ni l'un ni l'autre, puisqu'il est les deux à la fois. Tous les constructeurs travaillent là-dessus. Volkswagen, Renault, Honda, mais c'est Mercedes qui présente son projet le premier, il l'a nommé DiesOtto. Ce qui tient pour la réunion des noms de Rudolf Diesel, l'inventeur du moteur qui porte son nom, et de Nikolaus Otto, l'inventeur constructeur du premier moteur à 4 temps à allumage commandé. 2 allemands du XIX° siècle, mais nous n'oublierons pas de préciser que le cycle d'Otto avait été préalablement conceptualisé par le français Beau de Rochas.

Le DiesOtto a été développé dans l'un des laboratoires de Daimler (ci-contre), c'est un assez gros moteur. De petite cylindrée, mais gros pour sa cylindrée. On penserait alors plutôt au bloc d'un diesel, mais la présence de bougies d'allumage déconcerte. Elles ne servent qu'en cas de besoin ! Pour expliquer simplement, écrivons qu'en usage courant, ce moteur fonctionne comme un diesel. L'allumage commandé ne sert que pour les démarrages à froid, et pour les régimes élevés, genre au-delà de 3500/4000 tr/mn*. Il faut imaginer de conduire un diesel, avec la frugalité d'un diesel, mais si on enfonce l'accélérateur, ce diesel se transforme en essence, parce que d'un coup les bougies se mettent à faire des étincelles, et le régime moteur peut atteindre les 6000 tr/mn* !

Pour être précis cependant, ce moteur DiesOtto ne fonctionne pas exactement comme un diesel, où l'allumage s'effectue par la compression du mélange air-carburant. Il s'agit ici d'auto-allumage contrôlé (CAI en anglais). C'est différent, mais Mercedes indique que c'est similaire, et choisit alors de ne pas faire la différence. Nous suivrons les ingénieurs Mercedes dans ce choix, en remarquant tout de même que la combustion CAI est très propre. Peu de NOx, très peu d'hydrocarbures non brulés ni de particules, le système de dépollution à l'échappement ne coûtera pas trop cher. Ceci compensant cela, car le DiesOtto a besoin d'une gestion électronique très sophistiquée. Une distribution intégralement variable est aussi nécessaire, et pour obtenir le meilleur rendement Mercedes a employé une injection directe et une suralimentation par turbocompresseur.

Il faudra pas mal d'années avant que toute cette technologie devienne abordable, et pour l'heure Mercedes envicage le DiesOtto pour un véhicule du gabarit d'une classe S. Mais un avantage de toute cette technologie est qu'elle n'a pas besoin de beaucoup de cylindrée pour fournir une grande puissance. Le DiesOtto qui sera présenté au salon de Francfort sera un 1800, 4 cylindres. Soit un petit moteur, mais qui donne 238 ch (175 kW) et 400 Nm de couple. Incroyable ! Et encore plus fort, Mercedes a calculé qu'avec un système Stop & Start qui coupe le moteur à l'arrêt, la consommation d'une classe S avec ce DiesOtto ne serait que de 6 l/100 km. Alors là, nous apprécions, parce qu'avec les 90 litres du réservoir d'une classe S, on pourrait faire Paris-Rome sans ravitailler ! Ce serait la voiture idéale pour les vacances...

Mercedes ne donne aucune date quant à l'arrivée de cette belle technologie sur une voiture de série, probablement quelques années à attendre, mais... Quelques années, qu'on comptera sur les doigts d'une main... Ce qu'on retiendra dés aujourd'hui, est que comme ce site, qui est précurseur, en ayant depuis l'origine regroupé essence et diesel dans une rubrique unique, il va devenir difficile de distinguer l'un de l'autre. Ce DiesOtto a été calibré pour fonctionner avec de l'essence, il y a des modélisations informatiques où un moteur similaire fonctionne au gazole. Que personne ne s'interroge s'il s'agit d'un essence dieselisé ou d'un diesel essencisé. Cela n'a plus de sens. Il n'y a plus que le moteur à combustion, et ce qui conserve un sens est de l'opposer à la traction électrique (sur batteries ou pile à combustible). Mais le premier conservera encore longtemps un immense avantage en terme d'autonomie.

* Les régimes moteurs n'ont pas été précisés par Mercedes. Mais nous donnons ces valeurs pour illustrer simplement les explications du constructeur.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


02-07-2020 — Le Volkswagen Tiguan GTE hybride rechargeable aura 245 ch — De plus en plus haut de gamme.

02-07-2020 — Le succès payé des électriques — Hélas, pas durable.

01-07-2020 — Un tout nouveau moteur pour la Skoda Octavia G-TEC au GNV — Pas branché, mais au top.

01-07-2020 — Citroën C4, une vraie Citroën comme on l'attendait — Pluri-énergie.

30-06-2020 — Le pick-up électrique Nikola Badger ouvert à la réservation — Surtout pour les américains.

28-06-2020 — Ford F-150 : le symbole de l'Amérique passe à l'hybride — Un pas en avant.

27-06-2020 — Fiat 500 : une série spéciale pour être compétitive — France Edition.

26-06-2020 — Quand une laverie ridiculise le réseau Ionity — La modernité pas là où on l'attend.

25-06-2020 — Mokka : Opel change tout et attaque — Arme de conquête.

24-06-2020 — BMW va presque généraliser le smartphone comme clé — Le premier, mais pas le dernier.

24-06-2020 — La Jaguar I-Pace rechargera et divertira plus vite — Evolution de l'espèce.

23-06-2020 — Mercedes serait le premier avec une batterie solide ? — Mais pas sur une voiture.



Nos derniers essais :


Peugeot 3008 Hybrid4 300 ch - Essai détaillé
Peugeot 3008 Hybrid4 300 ch - Essai détaillé
— Le charme discret de l'écologie canaille.

Peugeot ; voitures-hybrides-rechargeables
Peugeot e-208 - Essai détaillé
Peugeot e-208 - Essai détaillé
— La plus fun des petites électriques.

Peugeot ; voiture-electrique
Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
— Un SUV sportif hybride ? Une auto couteau suisse.

Ford ; voitures-hybrides
Seat Arona TGI au GNV
Seat Arona TGI au GNV
— La voiture au gaz de monsieur tout le monde.

Seat ; biogaz-biomethane-GNV-renouvelable
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
— Prises en mains, un système léger mais efficace.

Suzuki ; voitures-hybrides
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation