Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Prise en mains Fisker Karma, la plus belle des hybrides rechargeables

Fisker KarmaFisker KarmaNous devons commencer par remercier les établissements Monaco Motors, distributeur Fisker pour la principauté, et notamment M. Cavallari, sans qui cet essai n'aurait pas été possible. Essayer une Fisker n'est pas donné à tous, nous sommes heureux d'y avoir été conviés. Parce que si une Fisker Karma est déjà une très belle voiture sur un salon, elle est réellement exceptionnelle quand elle est garée dans la rue. Henrik Fisker était styliste, avant de devenir constructeur, et cela se voit. Devant l'auto, nous voudrions même que d'autres stylistes deviennent constructeurs !

Fisker Karma Quoique... Avec l'élegance qui prime sur tout, il ait fallu faire des concessions. Volume du coffre ou habitabilité aux places arrières, la Karma ne brille pas par sa générosité. Mais que celui qui veut une voiture facile et pratique aille acheter une VW Golf. La Karma s'adresse aux esthètes. Elle a un capot à damner un saint ! On l'imagine mal avant de s'être assis au volant, mais le capot de la Karma est très sculpté. Quand l'écrasante majorité des voitures ont un court capot plongeant aujourd'hui, c'est une sensation formidable que d'avoir un large capot devant soi, et l'impression devient unique, quand il a autant de formes que celui-ci. Le conducteur sera sûr d'impressionner un passager d'occasion.

Fisker KarmaA l'intérieur, on soulignera la dimension écologique de chaque élément. La moquette est faite à partir de matériaux recyclés, et la mousse des sièges est d'origine végétale. On peut avoir du cuir, mais il y a aussi le choix d'une matière synthétique, qui a un très bel aspect de peau retournée. Bref, ils ont pensé à beaucoup de choses, et le soin apporté à tous ces détails fait plaisir à voir. Mais il est temps de démarrer, une action qui s'effectue sans bruit ni vibration. Les 2 moteurs électriques, un pour chaque roue arrière, propulsent l'auto avec allégresse. Il ne faut que 6,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, selon le contructeur.
Fisker KarmaFisker KarmaMais si les sensations d'aisance et de puissance seront étonnantes pour le commun des mortels, on peut s'interroger sur ce qu'elles seront aux yeux de la clientèle visée. La Karma est une auto à plus de 100 000 €. Le client hésitera peut-être entre cette Fisker et une Mercedes CLS 500. Avec un gros V8 est une boite automatique aux changements très doux. La Fisker propose des prestations comparables, mais difficilement supérieures. Une bonne surprise fut pourtant le comportement. Les pneus avants de la Karma sont des 255/35 R22, et ceux de l'arrière sont des 285/35 R22. 22 pouces ! Je n'avais jamais conduit une voiture avec de telles gommes ! Et je craignais de trouver une auto inconfortable, mais ce ne fut pas le cas.

Fisker Karma J'ai fait exprès de rouler là où il y avait des irrégularités sur la chaussée, mais la voiture est toujours restée sereine. Je pense même qu'on peut s'amuser au volant de cette auto, elle est très bien suspendue. Mais le principal est évidemment sa propulsion hybride. La batterie de 20,3 kWh promet jusqu'à 80 km d'autonomie en mode électrique, ce que je n'ai pu vérifier, mais ce n'est pas important. Vu le prix de l'auto, personne ne l'achètera pour faire des économies. Ce qui importe est qu'elle remplisse sa mission de pouvoir rouler sur sa batterie, en mode zéro émission, pour les petits trajets, tout en conservant la polyvalence que seul l'essence peut prodiguer pour des longs voyages. Le client aura la plus belle, la plus chic, des voitures électriques la semaine, mais sans aucune contrainte d'autonomie le week-end.

Fisker Karma On note aussi les cellules photovoltaïques sur le toit. Elles peuvent rajouter plus d'un km d'autonomie en été. Quant à la recharge normale, elle demande 6 heures. Bien sûr, la batterie se recharge aussi lors des freinages, avec une regénération finement dosée, mais nous préférons parler des accélérations. Bien qu'il s'agisse d'une architecture série, où le moteur essence n'est pas relié aux roues (il ne sert qu'à produire de l'électricité), son régime de rotation n'est pas constant. Il augmente doucement lors des accélérations et de la vitesse (sauf si l'auto est bloquée en mode électrique), mais d'une manière suffisament feutrée pour qu'en conduite normale, on ne l'entende pas. C'est convaincant ! Fisker est un tout jeune constructeur, mais à tous les niveaux, sa Karma témoigne d'une maturité inattendue.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


03-06-2020 — Industrie : la Chine lâche du lest, Volkswagen prend du pouvoir — Enfin, un peu d'ouverture.

01-06-2020 — BMW X2 xDrive25e hybride rechargeable — Celle pour les copains.

31-05-2020 — Les pompiers à l'hydrogène grâce à Toyota — Des Mirai à Berlin.

30-05-2020 — Une Ferrari électrique en 2025 au plus tôt — Avant, ce serait trop tôt.

30-05-2020 — Renault-Nissan : l'heure des grandes manoeuvres* — Cadeau à Luca De Meo.

29-05-2020 — BMW série 5 : plus de performances, mais surtout rationalisation — La nouvelle donne.

28-05-2020 — Renault-Nissan-Mitsubishi : une inter-dépendance un peu plus poussée mais sans plus — Situation toujours complexe.

27-05-2020 — Un plan de relance auto sans imagination, ni ambition, ni financement — Comme on s'y attendait.

26-05-2020 — REE avec KYB pour commercialiser un chassis skateboard — Qui en veut ?

25-05-2020 — Toyota Venza, le géant japonais a plus d'un tour dans son sac — Entre RAV4 et Highlander.

25-05-2020 — La seconde génération de la Kia Stinger serait électrique — Pour 2023 ?

24-05-2020 — Hertz en faillite : un exemple pour la SNCF — Quand il n'y a plus d'avenir.



Nos derniers essais :


Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
— Un SUV sportif hybride ? Une auto couteau suisse.

Ford ; voitures-hybrides
Seat Arona TGI au GNV
Seat Arona TGI au GNV
— La voiture au gaz de monsieur tout le monde.

Seat ; biogaz-biomethane-GNV-renouvelable
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
— Prises en mains, un système léger mais efficace.

Suzuki ; voitures-hybrides
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
— Des arguments renforcés pour cette électrique.

Hyundai ; voiture-electrique
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation