Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

L'Europe et la France pour le biocarburant

Mer 27/09/2006   —   La Commission européenne propose d'étendre à tous les Etats membres le bénéfice du régime d'aide aux cultures énergétiques.
La réforme de la politique agricole commune de 2003 avait introduit une prime aux cultures énergétiques. 45 euros par hectare, dans la limite de 1,5 million d'hectares. Mais cette prime, 8 des nouveaux états-membres admis en 2004*, n'y ont pas droit. Alors pour encourager la production d'énergies renouvelables partout en Europe, la Commission propose de leur donner le droit à cette prime à eux aussi, et en relevant la limite à 2 million d'hectares. En 2006, la superficie ayant fait l'objet de demandes d'aide aux cultures énergétiques a été supérieure à 1,2 million d'hectares, et il y a des exemples de toutes petites productions (moins de 2 hectares) qui prennent pas la peine de demander l'aide. Mais on s'active aussi dans les pays qui n'ont pas encore droit à la prime, en Hongrie, et surtout en Pologne, les cultures énergétiques sont tirées par la demande allemande, et même en Ukraine, les champs de colza (ou d'autres plantes énergétiques) se multiplient.

La limite des 2 millions d'hectares dans l'UE-25 sera probablement atteinte dés l'année prochaine, mais pour aller plus loin, les cultures énergétiques sont un fantastique moyen d'éviter les surproductions inutiles, de maximiser l'utilisation des terres, et... De faire des économies. Car depuis que la politique agricole commune existe, ce sont des sommes colossales qui ont été versées aux agriculteurs pour qu'ils ne plantent pas ! Le Brésil avait démarré la production d'éthanol en grand dés les années 1970, et il aurait été intelligent que l'Europe suive dés le second choc pétrolier de 1979, au lieu de payer des agriculteurs pour qu'ils ne plantent pas leurs cultures habituelles... Mais même si nous sommes en retard, l'Europe est aujourd'hui sur la bonne voie, se rattrappe, et la France aussi ! Le ministre des Finances devrait d'ailleurs profiter du salon de l'auto pour annoncer l'arrivée très prochaine d'« une essence verte nettement moins chère » partout en France. C'est ce que Thierry Breton a en effet promis dimanche soir à la radio, lors de l'émission France Europe Express, et hier mardi, le ministre a parlé de « taxation minimale », pour 500 « pompes vertes » en France l'année prochaine !!! Il s'agira d'E85, un mélange de 85 % d'éthanol avec 15 % d'essence, souvent appelé bioéthanol, mais il n'y a encore aucun détail sur la fiscalité applicable, ni sur les mesures législatives et réglementaires nécessaires pour atteindre ce but de 500 pompes.

*La République tchèque, l'Estonie, Chypre, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; biocarburant