Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Tous ensemble pour l'hydrogène

Mer 04/10/2006   —   L'industrie allemande prend les devants, et s'organise pour préparer l'économie de l'hydrogène de demain.
Il est énervant pour un journaliste de recevoir plusieurs fois le même communiqué de presse, mais quand il émane d'expéditeurs différents, on s'interroge, et quand ces expéditeurs sont des entreprises totalement concurrentes, on est impressionné. C'est vraiment qu'il se passe quelque chose. Dans un communiqué commun, BMW, DaimlerChrysler, Ford Europe, General Motors Europe, Volkswagen, le constructeur de poids lourd MAN, les pétroliers Shell et Total, annoncent qu'ils ont établi un plan d'action en commun pour introduire une mobilité basée sur l'hydrogène en Europe. Bonne et grande nouvelle. Cette association entre des constructeurs d'automobiles et des producteurs d'énergie est probablement le meilleur moyen de faire avancer les choses, en associant l'arrivée des voitures avec celle des stations, par la définition d'un calendrier, de phases-clé et d'objectifs clairs pour les 10 années à venir.

Et si la présence de 2 pétroliers peut faire peur aux partisans de l'hydrogène renouvelable, tout le monde appréciera leurs moyens financiers. Car si Shell et Total consacraient seulement 1 % de leur bénéfice de l'année dernière à développer l'hydrogène renouvelable, cela ferait déjà un budget de départ de plus de 300 millions d'euros ! Cette participation est aussi une bonne opération pour Total qui peut ainsi rattrapper son retard dans le domaine de l'hydrogène, surtout face à Shell qui en est un leader depuis des années grâce à sa filliale Shell Hydrogen.

Le groupe a défini comme première priorité de localiser ses efforts, de se concentrer pour frapper fort en un point plutôt que donner des petites touches ici et là, et la première région qui bénéficiera de l'hydrogène est opportunément celle qui jouit déjà de plusieurs expérimentations de véhicules à piles à combustible (PAC), il s'agit de Berlin. Déjà leader mondial de l'énergie éolienne et de l'énergie solaire, et leader européen des biocarburants et du biogaz, l'Allemagne va donner l'hydrogène à sa capitale, et accroître encore son avance sur les autres pays. Tant mieux pour les allemands.

Nos illustrations : la station d'hydrogène de Total à Berlin.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; voiture_pile-a-combustible